Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le topic des retournements de veste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Le topic des retournements de veste   Sam 7 Nov à 19:30

Je voudrais proposer un nouveau topic de critiques parce qu'il y a des films comme ça (prenons un cas extrême) qui semblent nul à chier à la première vision et qui, à la deuxième vision, les conditions s'améliorant, l'âge venant, les carreaux se décrassant, paraissent géniaux. Ou vice-versa. Du coup, on n'est bien obligé de revenir sur son avis initial et donc de retourner sa veste.

J'inaugure le topic avec "Burn after Reading" des Coen (pour la faire courte, dans le film, Brad Pitt et Frances McDormand tombent sur des fichiers provenant d'un ancien agent de la CIA et décident de s'en servir pour faire chanter ce dernier).
Au cinoche, le film ne m'avait pas paru nul mais somme toute mineur et bardé de personnages tous très cons, ce qui me semblait aboutir à un film assez antipathique.
Grosse erreur : certes les personnages sont tous des crétins mais le film n'est pas mineur chez les Coen : les deux frangins y exposent peut-être de la manière la plus crue dans leur filmographie leur constat de l'influence de la fiction sur la réalité, des mythes sur le comportement des hommes... Chaque personnage se voit comme le héros de son propre film en s'appropriant les clichés d'une culture populaire qu'il assimile comme étant la réalité. Que ce soit Malkovich en espion alcoolique mais qui se voit comme le rebelle qui dit "fuck" à tour de bras comme dans un Tarantino ou Frances McDormand qui se croit dans un roman d'espionnage alors que les "informations" qu'elle détient n'intéresse personne, ou George Clooney qui se croit persécuté par la CIA alors qu'il ne lui arrive rien du tout. La réalisation approche même le pastiche quand Clooney fait son jogging : le voilà filmé de loin en contre-jour, comme observé, avec une musique menaçante en fond : tous les éléments de mise-en-scène classique pour faire monter la tension... alors qu'il ne se passe strictement rien !
Les Coen déjouent ainsi nos propres attentes, nos propres réflexes conditionnés de spectateurs biberonnés aux clichés, et le film se déroule ainsi, dans un ping-pong permanent entre un jeu sur les attentes du spectateur et une mise en lumière du conditionnement des personnages eux-mêmes, qui se fantasment tous comme des figures majeures du monde alors qu'ils n'en sont au mieux que des rebuts insignifiants, comme les interludes à la CIA (où les dirigeants ne comprennent rien à toute cette histoire et se foutent complètement de tout ce petit monde) nous le démontrent.
Et donc c'est sans doute la première fois que les Coen confrontent ces visions du monde aussi frontalement : le fait que les "maîtres-chanteurs" sont employés d'un club de fitness n'est pas innocent, le fait que les écrans sont partout présents (au cinéma, où une comédie romantique débile montre la manière dont Frances McDormand a intégré ce que "doit" être l'amour ; à la télé, qui passe un cours de gym que suit Malkovich qui se rêve en Hercule alors que la caméra nous montre son gros cul) n'est pas innocent non plus : tous sont prisonniers des apparences ; le monde médiatique, la culture populaire gangrènent leur vision d'eux-mêmes et du monde. Et c'est pareil pour nous. Les Coen livrent donc un pamphlet désenchanté qui mérite bien mieux que d'être considéré comme une comédie sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7295
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Sam 7 Nov à 19:42

Tu m'as donné envie de le revoir, chenapan!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 10 Déc à 14:56

Revu le BOULEVARD DE LA MORT de Quentin Tarantino...
la première fois, ca m'avait ennuyé plus qu'autre chose et j'étais un peu paumé dans toutes ces discussions de pom pom girls....
Mais là je l'ai revu, et une bonne surprise m'a réchauffé les mirettes!
réalisation soignée même quand Quentin décide de se la jouer un peu "branleur", imagerie miroitante gorgée de belles fesse, gambettes et autres pieds de jeunes donzelles sexy, première partie très réussie, Kurt Russel au top, des putain de scènes de crash jamias vu au cinoche, une bande originale à lécher le sol, etc.
Un film purement tarantinesque, meêm qu'ici cette sauce spéciale est poussée selon moi a son paroxysme: longues discussions, fétichisme continu, références qui pleuvent, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 10 Déc à 15:42

Et une ma-gni-fique scène de lap-dance aussi! Mr. Green
je trouve seulement que Tarantino avait réussi; pour KB 2, de faire davantage ressortir l'émotion, être plus ambitieux et s'essayer a brosser le portrait d'une femme comme écorchée.
Ici, ca brasse tranquille, et franchement le bonhomme a quand meme beaucoup de talent!!
de toute façon j'adore Tarantino, et j'ai pas vu son dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 10 Déc à 17:21

milbart a écrit:
Et une ma-gni-fique scène de lap-dance aussi! Mr. Green
je trouve seulement que Tarantino avait réussi; pour KB 2, de faire davantage ressortir l'émotion, être plus ambitieux et s'essayer a brosser le portrait d'une femme comme écorchée.
Oui, Boulevard de la Mort est une réflexion plus directe sur le cinéma, les archétypes du cinéma d'horreur confrontés à la réalité etc. (comme Inglourious Basterds d'ailleurs, plus directement axé sur le cinéma, la propagande et le pouvoir des images en général).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 10 Déc à 19:49

Ah ouais, interessant,
je vois bien les diverses iconisations dedans (femmes bien sexy au corps parfait, méchant bien cruel avec sa machine indestructible) et les références en tout genre, mais je ne vois pas trop, comme tu dis, ce rapport archétypes/réalité (a la Last Action Hero?).

Si tu pouvais un peu développer car ca attise ma curiosité.... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 10 Déc à 22:22

milbart a écrit:
Ah ouais, interessant,
je vois bien les diverses iconisations dedans (femmes bien sexy au corps parfait, méchant bien cruel avec sa machine indestructible) et les références en tout genre, mais je ne vois pas trop, comme tu dis, ce rapport archétypes/réalité (a la Last Action Hero?).
Faudrait que je revoie le bidule mais je crois me souvenir que la première partie était plus travaillée dans l'image (rayures, poussières etc.) et faisait donc plus ressentir sa dimension fictionnelle que la deuxième... En gros je crois que dans la première partie, le perso de Kurt Russell est dans son élément alors que dans la deuxième partie il se retrouve dans le monde réel (plus de dégradation de l'image, couleurs moins altérées etc.) et des vraies nanas (et plus les fantasmes/clichés de la première partie) qui ne se laissent plus faire... Quelque chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Ven 11 Déc à 13:10

T'as raison...en ce qui concerne l'image usée, je trouve ca vraiment très soigné et ca confirme l'amour du cinéatse pour un certain cinéma imparfait. D'ailleurs, a un moment , la voiture qui roule et disparait d'un coup, la scène de lapdance coupée, etc.
Mais dans la deuxième partie aussi, il y a quelques trucs du genre, bien moins nombreux (un seul truc je crois, un seul passage coupé), mais ta théorie se tient impeccablement sinon!^^
comme d'hab', je me sens vraiment long a la detente, quoi...^^
il est vrai que Kurt se fait bien défoncer dans la deuxième...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Ven 11 Déc à 22:02

Bruttenholm a écrit:
milbart a écrit:
Ah ouais, interessant,
je vois bien les diverses iconisations dedans (femmes bien sexy au corps parfait, méchant bien cruel avec sa machine indestructible) et les références en tout genre, mais je ne vois pas trop, comme tu dis, ce rapport archétypes/réalité (a la Last Action Hero?).
Faudrait que je revoie le bidule mais je crois me souvenir que la première partie était plus travaillée dans l'image (rayures, poussières etc.) et faisait donc plus ressentir sa dimension fictionnelle que la deuxième... En gros je crois que dans la première partie, le perso de Kurt Russell est dans son élément alors que dans la deuxième partie il se retrouve dans le monde réel (plus de dégradation de l'image, couleurs moins altérées etc.) et des vraies nanas (et plus les fantasmes/clichés de la première partie) qui ne se laissent plus faire... Quelque chose comme ça.

Et aussi, il y a l'incursion brutale des voitures du 21ème siècle lors de la course poursuite finale. Elles tranchent carrément avec la caisse de Russell qui sort tout droit des seventies. Comme si la fiction rejoignait la Réalité d'un seul bond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Ven 11 Déc à 22:16

Merci grolandais pour la précison!
ca m'aidera pour mon papier, même si je vais essayer de pas trop être influencé!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Mar 11 Mai à 12:45

Ce que je vais dire n'a aucun intérêt, pas grave... Ça me distrait un peu pendant que je rédige mon mémoire.
Donc, je passe ici vite fait histoire de changer d'avis (ou plutôt relativiser mon avis précédent) concernant Iron man 2... En fait, c'est pas... Ça m'avait plus pourtant, mais... Avec le recul, le film est tout de même bien plus paresseux que je ne l'ai décrit il y a quelques jours. C'est pas mauvais, mais j'ai préféré nettement le précédent opus. Celui-ci a tendance à sous exploiter les scènes d'action, les acteurs... Et le scénar' use de rebondissement parfois incompréhensibles (comme si le scénariste ne savait pas comment sortir le héros d'une situation, alors on bricole un charabia technique et hop : le tour est joué, et v'là comme je t'ai embrouillé. C'est pas grave, le film peut continuer...) Presque tout le monde dans mon entourage a adoré... Mais... Faut pas déconner, le film n'est quand même pas top.
A bien y réfléchir maintenant, je pense que c'était un vrai pétard mouillé et seules deux - trois très bonnes scènes comiques sauvent l'ensemble.
Bon, j'arrête de réfléchir à ça... Bientôt, je devrai revenir pour dire que c'était une daube.
Et bientôt, je devrai encore revenir m'excuser pour dire : mais c'est divertissant quand même... On n'en finit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Lun 6 Fév à 13:28

Bon bah Burn After Reading c'est vrai qu'à la revoyure, c'est juste de la bombe.
Rien de particulier à rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Sam 3 Mai à 17:34

Il m'arrive des choses bizarres avec Paul Thomas Anderson. Je me souviens avoir beaucoup plus aimé There will be blood à la revoyure que la première fois, d'avoir été complètement pris par la symbolique et la puissance tellurique du film et là je l'ai revu sur arte et j'étais moins dans le jus... Jusqu'à trouver certains passages assez démonstratifs et Daniel Day-Lewis assez casse-couilles sur la fin (et que je fais ma grosse voix, et que je me dandine... par contre un truc que j'ai juste capté cette fois -mais c'est peut-être moi qui délire- c'est que Day-Lewis est souvent transpirant, très huileux, comme pour symboliser son domaine de prédilection).
Ou bien j'ai épuisé le film ou bien j'ai vieilli.
C'est moche de vieillir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7295
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Lun 5 Mai à 18:00

C'est une bonne raison de retourner ta veste à la prochaine diffusion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Mer 11 Mai à 21:31

Pas vraiment un retournement de veste complet parce que j'aimais déjà bien le film mais j'ai revu Synecdoche, New York de Charlie Kaufman l'autre jour... Pour une raison simple : j'en gardais le souvenir d'un des films les plus déprimants qu'il m'ait été donné de voir, or, à l'occasion de la sortie de Anomalisa, j'avais lu une interview de Kaufman disant que c'était pour lui son film le plus marrant (je rappelle que c'est un film qui parle de dépression, de mort, de vanité et d'échec existentiel)... Et, étrangement, il a raison ! Le film est émaillé de petites trouvailles d'humour surréaliste finalement assez rares dans le reste de la filmo de Kaufman. On sent un certain abandon, une certaine volonté d'aligner les saynètes absurdes qui donne au film un côté bizarrement assez enlevé. ça reste un film déprimant mais quand même traversé d'un humour cruel dont je ne me souvenais absolument pas (ou que je n'avais pas du tout capté à l'époque). Et finalement le film travaille une note "comique" que j'ai rarement vue, une forme de satire existentielle assez inédite.
Du coup c'est bel et bien toujours le meilleur film de Charlie Kaufman et du coup ça m'emmerde d'autant plus qu'il n'en réalise pas d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7295
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Mer 11 Mai à 21:49

Je n'ai jamais réussi à le voir. Et je me demande si je vais y parvenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 12 Mai à 9:28

C'est un peu dur de rentrer dedans parce qu'aucun des personnages n'est aimable et que ça commence par des histoires de caca... Faut tenter 1/4 d'heure, 1/2 heure et si tu t'ennuies, tu arrêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6626
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Mar 5 Juil à 12:43

Tiens bah l'autre jour j'ai revu E.T -blu-ray et tout, sans les images de synthèse rajoutées- et, alors que je le tenais pour un des meilleurs Spielberg, j'ai pas trouvé le film si bon que ça. Ce qui m'a surtout gêné c'est Henry Thomas qui en fait 3 caisses, c'est vraiment le gamin acteur avec tout le côté tête-à-claques que ça peut avoir. Dans les bonus, on voit qu'il a été engagé parce qu'il a pleuré dans une scène d'impro et c'est vraiment ce que je lui reproche, toujours aller dans l'exacerbation, le pathos... C'est vraiment pas un service à rendre au film que de le pousser à jouer comme ça, ça donne un côté artificiel à l'émotion. ça m'emmerde vraiment de le voir comme ça parce que E.T, au-delà de l'effet nostalgie, c'est un film qui m'avait beaucoup marqué.
A l'inverse, ce qui m'a frappé, c'est le scénario, c'est vraiment écrit comme un conte, avec pas mal de bizarrerie et une structure pas forcément classique, en un sens ça travaille plus les impressions que la montée dramatique, et c'est assez notable pour un tel film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7295
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   Jeu 7 Juil à 14:22

Depuis gamin, ce qui me frappe dans ce film, c'est la sensation d'urgence. En fait, on ne profite de rien où alors du peu de temps qu'il reste (là dedans, il y a du conte).

Dans ce film, je perçois quelque chose d'étrange. Peut-être une sensation de gamin qui ne s'est jamais dissipée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le topic des retournements de veste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le topic des retournements de veste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TOPIC UNIQUE] Propositions d'évolution de Mobbyway [WM-AND]
» Le topic des anecdotes à la con
» [TOPIC UNIQUE] Questions diverses en rapport avec Android
» [Topic Unique] PALAIS DES SPORTS 18 décembre 2010
» [Lecture] Le topic des BD/comic/mangas à éviter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: Général-
Sauter vers: