Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 17 Juil à 9:33

Revu True Grit des Coen, en blu-ray et tout, et ça m'a tellement intrigué que je sens qu'il va falloir que je revoie toute la filmo des frangins... J'ai branché mon œil analytique comme jamais et ça m'a surpris de voir à quel point le travail sur les raccords et les cadrages est subtil... souvent ça ne raccorde pas comme ça "devrait", il y a des camps-contrechamps très étranges, avec des franchissements d'axe brutaux, un travail sur la géométrie des plans qui ne trouve pas forcément son sens dans tout le plan mais dans toute une scène, avec une volonté de ne pas aller chercher l'idée la plus évidente ou la plus directement lisible mais celle qui porte le mieux un sous-texte (*)... Finalement la mise-en-scène des frangins est un chef-d’œuvre d'intellectualisme qui se cache, qui permet d'intégrer inconsciemment ce road-movie comme un voyage quasi immobile, presque un voyage mental.

(*): par exemple, la scène où Mattie franchit la rivière sur son cheval est emblématique... D'abord quand elle quitte sa pension à pied, elle marche de gauche vers la droite... Mais quand le passeur refuse de la faire traverser, elle est aussi ramenée de la gauche vers la droite, alors qu'elle devrait partir "logiquement" en sens inverse... Pourtant les Coen ne nous paument pas parce que quand elle était à pied, Mattie traversait l'écran en montant une diagonale entre le coin bas gauche et le coin haut droit de l'écran alors que quand on la ramène elle descend la diagonale entre le coin hait gauche et le coin bas droit... Cette mise-en-scène a deux utilités : maintenir le fleuve d'un seul côté de la scène et montrer inconsciemment la déception de la fille qui redescend de la "montagne" qu'elle a pu gravir.
Ensuite, la traversée elle-même est un festival de franchissement d'axe que les frangins raccordent par le mouvement, le plus beau étant l'arrivée sur la terre ferme où on voit Mattie qui déboule en gros plan par la gauche, puis son cheval qui se lève et marche sur la berge par la droite puis un plan large qui raccorde directement avec celui-là où le cheval arrive toujours par la droite mais tourne légèrement vers la gauche, ce qui permet de replacer Mattie sur son cheval dans un champ-contrechamp avec Matt Damon et Jeff Bridges à droite du cadre et elle à gauche (c'est pas très clair dit comme ça mais vous verrez). Ce qui est une manière de faire avec la disposition des acteurs et du décor mais aussi et surtout de donner une grande importance au fleuve puisqu'un autre réalisateur aurait préféré ne pas s'embêter et montrer clairement la disposition des uns et des autres avec un plan de grue ou en choisissant un angle de vue pour mettre le fleuve au milieu du cadre et les berges à gauche et à droite... Les Coen s'y refusent et préfèrent montrer le fleuve occupant toute la largeur du cadre avec les berges en haut et en bas et pas à gauche et à droite, ce qui donne au fleuve une présence verticale et donc bien plus forte, un peu comme un mur d'eau infranchissable...
Il y a pas mal d'autres scènes où les réalisateurs substituent, disons, une lecture horizontale à une lecture verticale... C'est pour ça que je parle de voyage immobile : filmé ainsi, le périple des personnages n'est pas clairement évaluable en termes de distance, finalement on a l'impression d'un voyage assez confiné. Et à mon avis ce n'est pas un hasard si les seuls plans de voyage horizontaux se trouvent à la fin du film, durant la cavale de retour. Comme si c'était finalement ce trajet le plus important, celui qui change le plus de choses, au contraire de toute l'"aventure" officielle du film.

Enfin bref, faudra que je revoie les films des frérots pour savoir si c'est une grammaire spécialement élaborée pour ce film où si ça se retrouve ailleurs dans leur filmo (ce qui ne serait pas étonnant puisqu'ils ont l'art de tordre les épopées pour en faire des films mentaux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 21 Juil à 11:48

Toujours sur les frères Coen, une explication de la méticulosité de leur découpage à travers leur utilisation du storyboard :
http://www.artistdaily.com/blogs/drawing/archive/2008/07/07/coen-brothers-movies-drawing-storyboards.aspx
http://www.daytoncitypaper.com/drawing-true-grit-into-focus/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 21 Juil à 12:26

Il faut que je récupère un blu-ray.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 21 Juil à 13:06

y a un coffret blu-ray no country for old men + true grit qui circule (je dis ça parce que comme tu n'aimes pas trop true grit, t'as toujours l'autre film pour te consoler)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 21 Juil à 13:32

Bruttenholm a écrit:
y a un coffret blu-ray no country for old men + true grit qui circule (je dis ça parce que comme tu n'aimes pas trop true grit, t'as toujours l'autre film pour te consoler)


Je vais regarder ça, en ce moment il y a des affaires sur les DVDs et blu-ray.

J'hésite à racheter le blu-ray d'EXCALIBUR, l'image est "tant" granuleuse d'origine (et les filtres!!!!!!)...

A quand un blu-ray digne de ce nom de 12 Monkeys, un blu-ray digne de ce nom du Bal des Vampires....bouhouhouhouh

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 21 Juil à 13:34

Bruttenholm a écrit:
y a un coffret blu-ray no country for old men + true grit qui circule (je dis ça parce que comme tu n'aimes pas trop true grit, t'as toujours l'autre film pour te consoler)

tout à fait abordable!
http://www.cdiscount.com/s-104/true+grit.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Lun 25 Mar à 21:42

J'ai vu Va te faire foutre Freddy (Freddy s'est fait doigté, si on traduit le titre vo)

Bah bordel...

Hallucinant, magique, complètement hallucinatoire. Ce n'est pas seulement le film le plus con que j'ai jamais vu, ou le film le plus con de la galaxie, ou l'expérience la plus hystéro trashouille de la comédie US, ou le plus gros suicide commercial potentiel, le truc va au-delà du concept et détruit progressivement notre définition forcément biaisée de ce qu'est l'Art.

Un peu comme un gars qui te hurlerais dans les oreilles en se tartinant la tronche de ketchup, un trip dégénéré, explosé du bulbe et fucked up à en chialer.

La performance artistique la plus tarée de tous les temps.

Sérieux, ça fait passer Tristan Tzara pour une brêle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 3 Oct à 20:26

Hier soir, j'ai enfin vu LE TROU de Jacques Becker.
Gaspard, un jeune homme comme il faut, est transféré dans une nouvelle cellule de la prison de la Santé, dans laquelle il apprend que ses codétenus ont décidé de s'évader en creusant un tunnel. Gaspard participe aux préparatifs et se lie d'amitié avec ses nouveaux camarades.
Réalisation, scénar, interprètes. Tout est merveilleux.
2h05 de pur cinéma. Quel pied!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 3 Oct à 21:50

Suis ben d'accord avec toi. Le trou est l'un des meilleurs films français. Becker y a mis ses dernières forces. Le plan final m'a particulièrement marqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 3 Oct à 21:53

C'est haletant du début à la fin. Bourré de détails et jamais exhaustif. Yep, quel dernier plan.
Vraiment le film parfait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 21 Fév à 20:23

LA VIE D'ADELE; je ne sais pas trop dans quel topic placer La Vie d'Adèle.
J'ai tenté l'expérience avec beaucoup d'appréhension et des a priori. Le film dure 3 heures, j'ai baillé aux corneilles pendant une bonne trentaine de minutes.
Sinon à part ça... Kechiche colle au corps et au cœur d'Adèle, et pour le coup l'expression n'est pas galvaudée. Le cinéaste raconte simplement le grand amour, que peut-être, nous pouvons connaître, avons connu, connaîtrons, ou pas...
Perso, je n'ai pas rencontré ce que je redoutais comme les moments difficiles du coming out (même si y'a un peu ce n'est pas le sujet), tout le bazar convenu du film sur l'homosexualité. Le film s'étale en chapitre pour raconter la naissance et la mort d'un "vrai" coup de foudre.
L'immersion (le quotidien d'Adèle avec cette sensation de la réalité) est totale et ce, sans trahir l'esprit du cinéma (c'est pas un doc).
J'ai été cueilli. Le soir, j'ai pensé au film, la nuit et le lendemain.
Je ne suis pas clair du tout, mais c'est pour moi, un grand moment de cinoche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 21 Fév à 21:22

Les problèmes de La vie d'Adèle sont contenus dans son titre : dès que le film s'éloigne de la vie d'Adèle (c't'actrice !), ça devient moins bien. Au début, le lycée, la rencontre, le coup de foudre, j'ai trouvé ça très bien... Après ça part parfois dans des trucs pas toujours aboutis comme ce discours social caricatural avec Adèle qui fait la boniche ou qui est considérée comme une sous-merde parce que prof... Dès qu'on sent le discours, les intentions de Kechiche, ça coince. Pareil pour ce qui est des fameuses scènes d'amour physique, on a l'impression de voir un autre film qui n'est plus rattaché au regard d'Adèle. Finalement ces scènes ne racontent pas grand-chose de l'attraction ou de l'apprivoisement l'une de l'autre, c'est un regard de réalisateur sur le corps féminin mais au niveau narratif ça casse le film. Du coup l'idée de la triple palme à Cannes était bien trouvée, on a vraiment l'impression que les actrices empêchent le film de s'écrouler quand Kechiche veut l'emmener vers des rivages plus convenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 21 Fév à 21:56

Les séquences un poil pénible, oui, sont celles sur sa vie d'instit' et pour ma part, les vernissages (sauf le dernier, indispensable). Bizarrement les scènes de cul ne m'ont ni dérangé ni même, d'ailleurs, obsédé. Je les ai vues comme un aboutissement, un éveil, sans ressentir de parasitage.
En repensant aux scènes qui m'ont ennuyé (poliment), je les perçois aujourd'hui comme une succession de tableaux sur la tristesse, une tristesse enfouie. Nous, on sait, on ne voit rien, les autres non plus.
C'est un film dont j'ai le plus grand mal à trier le bon grain de l'ivraie. En tout cas, il m'a secoué.
J'ai rarement apprécié une telle sincérité. Yep, Adèle, quelle actrice! Limite à rendre totalement fadasse la Seydoux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 21 Fév à 22:54

Tableaux sur la tristesse, oui, sur le décalage par rapport à un milieu et la difficulté à trouver sa place. C'est quand même un peu balourd dans le propos (alors que par ailleurs, comme tu l'as souligné, Kechiche évite plutôt bien les lieux communs sur l'homosexualité au cinéma, c'est ballot de tomber sur les lieux communs sur les classes sociales au cinéma)

Tiens sur le dernier vernissage : d'après toi, c'est fait exprès que les tableaux soient des croûtes ? Genre pour montrer que c'est un monde futile et vain ou quelque chose comme ça. Ou c'est juste Kechiche qu'a pas de goût ? J'ai déjà posé la question et les avis divergent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 22 Fév à 0:16

Perso, j'ai interprété les toiles, ou les croûtes, comme une critique du milieu. J'ai pas l'impression qu'il tient ces gens-là dans son cœur. Bizarrement, j'imagine mal le cinéaste avec de tel goût de chiotte. Le monsieur me semble tout de même très cultivé et très tatillon.
Si je pardonne le gras sur le milieu scolaire, je trouve les vernissages à tel point cucul que j'me d'mande...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mer 28 Mai à 14:55

LES GENS DE DUBLIN: Irlande. 1904. Repas chez tante Kate et tante Julia. Les invités parlent de tout et n'importe quoi, se taquinent, lisent un poème, chantent les vieux airs du pays, et puis s'en vont jusqu'à l'épilogue où la neige recouvrira les vivants comme déjà elle recouvre les morts.
J'ai lu quelque part, et je suis bien d'accord, que LES GENS DE DUBLIN était une œuvre d'une simplissime complexité. C'est vrai, on y parle de rien d'important et pourtant, on y devine la grandeur des instants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 1:48

Dans un numéro de Brazil, le journaliste culturo-politico-socio-pagnoliste Cédric Janet mettait en avant, en analysant L'homme sans âge de Fred Copula, la notion galvaudée de film-somme.

Un film-somme, c'est un film qui, au fond, peut se percevoir via une multiplicité d'angles et d'optiques différentes voire opposées, s'admirer, s'étudier, se vivre et se savourer à travers une palette incongrue d'émotions, de sensations, de fixations diverses et variées, tant sur le plan de l'étude cinématographique théorique que sur un plan premier, plus modeste, celui du spectateur venu réclamer sa fichue dose de cinoche bien emballé.

Je pense ne pas trop prendre de risques en affirmant que La Soif du Mal est de ceux-là, ces films qui s'enrichissent à chaque vision.

Une belle lacune de comblée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 8:34

Manque plus que Citizen Kane et La splendeur des Amberson et t'auras fait le plus gros.
De toute façon, avec Welles, on peut pas trop se tromper. Même ses films les plus fauchés et les plus malades ont toujours des bouts inoubliables dedans.
Y a même quelque chose d'assez touchant dans ses films rafistolés de la fin, avec des plans tournés à des mois d'écart dans des décors improbables mais réunis dans un tout cohérent par la force du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 10:13

Bon, d'un côté, il regarde des bons films.
De l'autre, il repart dans ses phrases à rallonge.
On peut pas tout avoir, je sais.

Sinon, je savais pas que c'était ça un film somme. On en apprend tous les jours, c'est fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 12:48

De qui se moque t-on palsambleu ? J'ai évidemment déjà vu Citizen Kane.
Par contre, La Splendeur...je ne pensais pas du tout à celui-là, tiens. C'est noté, du coup.

La séquence où Heston poursuit Welles afin d'obtenir ses aveux (en gros, mise en abyme du cinéaste qui s'échine à obtenir le meilleur plan possible) est haletante. L'histoire est grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 12:57

Au fait, t'as vu la version restaurée-remontée ou la version d'origine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 12:59

Logiquement, j'ai visionné celle voulue par Welles...(d'après le carton introductif)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 13 Sep à 20:53

A vous lire, j'ai très envie de revoir LA SOIF DE L'OR. Ah non, merde ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6634
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Dim 14 Sep à 14:13

Vintage a écrit:
A vous lire, j'ai très envie de revoir LA SOIF DE L'OR.
T'as du bol : ça passe ce soir sur nrj12 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7301
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Dim 14 Sep à 14:36

Bruttenholm a écrit:
Vintage a écrit:
A vous lire, j'ai très envie de revoir LA SOIF DE L'OR.
T'as du bol : ça passe ce soir sur nrj12 !
Ah oui! Ahaha!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perdus sur l'île déserte de Vidberg
» Quel personnage de dessins animés filles/garcons trouvez vous le plus joli
» couloirs aériens
» Une fille pour deux mecs...
» Full Metal Alchemist 108 (Fin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: Général-
Sauter vers: