Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 12 Mar à 16:55

Hier, j'ai revu avec délectation l'immense film de Jacques Rouffio... LE SUCRE...
Cette histoire vraie de spéculation sur LE SUCRE datant des années 70 montre que rien n'a changé, et rien ne changera.
PICCOLI joue le spéculateur professionnel, DEPARDIEU le remisier, l'intermédiaire fils à papa, et CARMET le petit spéculateur, jeune retraité. Sans oublier les hommes d'affaires (Roger Hanin; excellent!), les banquiers, et cerise sur le gâteau, le ministre du commerce complètement idiot, manipulé de toute part.
Je ne me souvenais plus que le film dialogué par GEORGES CONCHON, prix Goncourt et rapporteur au SENAT, était aussi brillant. Les discussions racontent le milieu de la Bourse, les manips frauduleuses avec beaucoup d'intelligence et de drôlerie.
Les premières images de Piccoli sur son monticule de betteraves donnent le ton. A de nombreuses reprises, le film fonctionne par symbole.
Dans les bonus, il y a un documentaire qui remet le film dans le contexte de l'époque et aujourd'hui. Et montre à quel point il est culte. C'est un festival de répliques!!!
Je vous le conseille vivement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 2 Avr à 17:11

deux énormes claques.

Forest Warrior, un des plus beaux films écolos jamais faits.
Y'a une bande de petits chiards qui partent dans la forêt camper, même si bon les parents sont un peu cons car c'est un forêt trop dangereuse avec un serpent et tout.
Y'a l'esprit de la forêt, un gros hippie des seventies habillé comme un druide, barbu et sympa sauf quand il tatanne les méchants. Bien sûr, les gars, c'est Chuck. Tout est dit.
Donc, Chuck, il peut se transformer en tous les zanimaux, il explose les méchants pollueurs et même que y'a un super message pro-Nature là dedans, Into The Wild, à côté, c'est franchement bof.

Pour la petite histoire, les jeunes branleurs (vf génialement horrible inside) vont rencontrer Chuck, pendant que les gros méchants vont faire tout pour couper des arbres centenaires. Y'a toujours le même "tin tin tin tin" pour reconnaitre les méchants, c'est bien pratique.

Bref, c'est un grand film. En plus de ca, y'a un vieux black à l'accent tordant qui récite l'histoire de Chuck au coin du feu (les momes font un feu de camp juste en face de leur baraque, faudrait qu'on m'explique le concept).
Et à un moment...

CHUCK SE TRANSFORME EN OURS !!!!


Mais ca, c'est rien à côté de ce que j'ai maté juste après (une soirée nanars entre potes ca fait du bien, on est plus le même après, on grandit, on découvre les choses de la vie).

Vous allez essayer de deviner:

deux "super-héros" gnomes, dont un petit frimeur avec un aileron sur le dos.
Une fille avec de la barbapapa comme coiffure, prétexte pour balancer les vannes les plus foireuses.
Le pire méchant de toute l'histoire du cinéma.
Lequel est également le pire FX de toute l'histoire du cinéma.
Le pire scénario de l'histoire du cinéma, écrit par des gamins de dix ans, ou moins, mais ca se voit pas (franchement, dix ans, c'est déjà beaucoup vu le niveau).
Un des univers visuels les plus kitsch jamais imaginés.
Une idée débile + une idée encore plus débile + une idée qui ferait passer les dernières idées pour de l'intelligence, le tout en à peine deux minutes.
Un film plus bâclé tu meurs: scènes baclées, conclusion baclée, idées mises sur le devant de la scène et jamais exploitées, alors que c'est fait pour.
Des tirades à base de 'le rêve c'est" à se pisser dessus.
Bref, un festival de portnawak thuné, de séquences insoutenables (tellement on se marre comme des baleines, limite c'est l'arrêt cardiaque !), une heure trente de bonheur.

Et ce film...

C'est ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6628
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 2 Avr à 17:24

milbart a écrit:

Et ce film...

C'est ? Wink

... Les Aventures de Shark boy et Lava Girl ?
(jamais vu)
(qu'est-ce que tu fous avec ce film ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mer 4 Mai à 16:20

J'ai vu Les Evadés, sublime lecon de vie, portée par deux grands acteurs et une superbe musique, filmée avec un classicisme sans faille, vraiment du grand Darabont, film gavé de symboles, bibliques principalement, film-somme sur l'Espoir et sur L'Homme, film autant puissant dans l'intellect que dans le sensoriel.
Je vous dis un truc: je saurais quel film citer dans ma prochaine dissert. Raaah oui.

Sinon, je voulais savoir, y'a un autre Darabont du même tonneau que je peux me mater ? J'ai beaucoup aimé La Ligne Verte également...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6628
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mer 4 Mai à 16:52

Les Evadés, ça passe tous les ans à la télé, je me demande bien comment t'es passé au travers jusqu'à présent. Mr. Green

Après, si t'as bien aimé le pas terrible La ligne verte, je pense que tu peux te jeter sans soucis sur le reste (en même temps, a-t-il fait beaucoup plus de films, Darabont ? Y a le moyen The Mist... La série The Walking Dead, je sais pas ce que ça vaut).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 5 Mai à 20:57

S RACER
P
E

E
D

Shocked

Je peux comprendre que certaines idées visuelles soient pas du goût de tout le monde (suivez mon regard), mais dénigrer le film pour deux trois trucs trop flashy, c'est bien bêta.

Mon Dieu, ce film vient du futur ! Du 22ème siècle au moins ! ca chope les codes du genre, et ca les dynamise ! C'est trans-cen-dant !

C'est de la bombe, les Wachowki sont des Dieux. C'est le plus rapide, et en même temps, le plus cohérent des films, ca fonce plus vite que la lumière, ca explose tous les films de courses du monde, mais en même temps, la mise en scène tétanisante, le montage ahurissant, le scénario en béton font que tout cela se tient parfaitement.

La tonne d'idées, la parfaite compréhension de tout un langage, le mariage divin entre jeu vidéo et cinéma (et animé même) le condensé de fun, les acteurs qui jouent leurs rôles à la perfection, raaah, c'est trop bon.

Raaaah c'est trop bon.

Raaah c'est trop bon.

C'est trop bon.

C'est

raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 17 Mai à 19:16

bon...

Après m'être maté le très bon King of New York, j'ai décidé de poursuivre un cycle Ferrara (tout Ferrara, en gros). Walken était juste génial dans ce dernier film. Un personnage complexe, un enfoiré qui bute de sang froid, mais, en même temps, qui file de la thune à un hôpital pour pauvres. Une ode au visage de Walken, son sourire enfantin, ses expressions froides relevant pourtant d'une sensibilité indéniable, inexprimable (on pourrait faire des tableaux de sa tronche, avouez !). Mais là, j'ai décidé direct de passer à une étape supérieure...

BAD LIEUTENANT

wow !

Harvey Keitel...(et oui, incroyable mais vrai, il fut un temps où DeNiro, Walken, Hoffman et Keitel tournaient des putains de films. Si si. Ils foutaient leurs tripailles sur pellicule. Ils crachaient tout là dedans, la salive, le sang. Ils jouaient comme des dieux. Ils s'exorcisaient presque, ils vomissaient le talent. Pas du genre à porter des nichons ou plastique, voyez). Un flic pourri, qui se saoule jusqu'à la mort, se drogue jusqu'à plus soif, se pique, se masturbe, parrie inlassablement sur la même équipe de base ball de gros perdants. Un mec attaché à sa croix qui demande le Pardon, mais qui se prend pour Dieu.

En deux films, je me suis dit que le mec qui se prend pour Dieu, c'est un thème qu'aime bien le Ferrara. Ca finit pareil. Une balle dans la tronche. Et les mecs chutent, chutent, chutent, se croient invulnérables. Ils se gourrent. Ils font tout pour chuter, ce sont eux qui se jettent à la flotte !

Vu tout ce que cette oeuvre te balance en pleine poire (l'ambiance, les idées, l'interprétation, le suicide d'un perso crucifié)

bref...forever my darling...lalala...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 8 Juil à 12:24

Je ne possède pas toujours la volonté d'inscrire ici chaque choc cinématographique, mais là c'est plus fort que moi. J'ai littéralement bavé hier soir sur l'une des premières œuvres de la Film Workshop, inédit en DVD zone 2 et quasiment introuvable (enfin, de manière légale Cool) :

PEKING OPERA BLUES

De la comédie, de l'action, de la réflexion, de l'émotion, du rythme, de la nostalgie, du grandiose, du Tsui Hark... 1 heure 40 où se mêlent l'opéra chinois et le théâtre politique, dans un Pékin en pleine révolution démocratique. L'intrigue d'une richesse incroyable, qui s'articule autour de trois héroïnes irrésistibles et aux enjeux divers mais complémentaires, brasse tous les registres : du vaudeville au mélodrame, du burlesque au kung fu.
Une comédie/action pulp où rien n'est gratuit, où tout fait preuve d'une grande cohérence et d'une maîtrise redoutable. Le rythme ne laisse place à aucun temps mort et le réalisateur s'amuse à nous raconter son histoire avec une très grande générosité, sans jamais perdre le fil ou rater un gag. Je ne parle même pas de la photographie, ni de la musique, ni de la mise en scène. De la conception de l'image aux acteurs, l'équipe dans chaque parcelle n'est composée que de cadors. Du grand art au sein de l'industrie du divertissement, fruit mûr des précédentes expérimentations, cadeau offert au grand public et aux cinéphiles exigeants.

Je n'aime pas employer ce mot, mais c'est un chef-d’œuvre. Celui qui résume le mieux la filmographie du réalisateur surdoué, sa leçon de cinéma, le mètre-étalon d'un âge d'or aujourd'hui, hélas, révolu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 8 Juil à 12:34

Bon, je vais vite mater du Tsui Hark, histoire de pas être viré à coups de pompe dans le derche de tous les forums ou je sévis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 9 Juil à 11:49

T'AIME, chef d'oeuvre humaniste écrit, dialogué, mis en scène et interprété par Patrick Sébastien. Oui, le seul, l'unique, le vrai Pat' ! Ici, il incarne un médecin gourou aux méthodes peu orthodoxes, qui ne trouve rien de mieux pour soigner une jeune traumatisée que de la remettre, chaque jour que Dieu fait, en face de son violeur (très) (très) autiste, lequel a été..."receuilli" dans une sorte de gros mouroir pour tarés, où chaque fou refait, chaque minute, le même truc (une femme hurle toutes les cinq minutes, jour et nuit, un black sosie de Morgan Freeman, à l'accent ricain trèès prononcé, se met à chanter du blues, sans oublier l'indispensable maboul joueur d'accordéon, très pratique dans ces conditions là).
Une claque, à vrai dire. Des dialogues débordant de poésie et de philosophie, des acteurs qui se demandent un peu s'ils font pas une connerie (Balmer, Girardot, Myriam Boyer...), un vrai film d'horreur, à la glauquitude absolue (rien que l'histoire !!!!!), qui commence par un fête du village, lequel village, rempli de têtes de rednecks tueurs en puissance, ferait passer celui de 2000 Maniacs pour Disneyland, pour arriver dans cette fameuse asile un peu sordide.
La meuf change brutalement de réaction quand elle découvre que, en vrai, l'attardé mental qui dit "t'aime" tout le temps ne l'a pas frappé en le faisant exprès. (bon, en fait, il l'a juste un peu violé en reproduisant les fantasmes sado-masos de sa soeur, c'est malin). Du coup, la fille devient un peu lobotomisée du cervelet, on se demande si y'a pas un profanateur de scépulture pas loin.

Vous l'aurez compris: un grand film incompris, vrai film d'auteur, rempli de noirceur et de tendresse zaussi, avec des répliques cinglantes qui en disent plus sur le monde que n'importe quel film des frères Coen. Pour conclure, de petites preuves littérales.

-Alors au nom de quoi, Monsieur le gourou, vous pourriez vous-même lui tracer son chemin ???...
-Au nom de l'amour absolu.

"Lui l'épouvantail...elle l'oiseau...maintenant qu'ils sont dans le même champ...elle finira bien par se poser sur lui..."

"On peut lire dans les mains des hommes mais pas dans le coeur des femmes"

"Sale con d'humaniste de MERDE !!!"


Masterpiece ! santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 9 Juil à 13:16

Sans oublier des plans purement contemplatifs sur des tartines de confiture groseille, symbole de l'union entre deux êtres que tout oppose. Il avait pas songé à ça Shakespeare !
C'est drôle, mais toute cette naïveté selon l'humeur peut sembler à la fois écœurante, risible mais aussi touchante.

Bon dis voir coco : je te conseille du Hark et tu mates du Pat'. Tu commences bien tes vacances toi... pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Sam 9 Juil à 18:36

grolandais a écrit:
Je ne possède pas toujours la volonté d'inscrire ici chaque choc cinématographique, mais là c'est plus fort que moi. J'ai littéralement bavé hier soir sur l'une des premières œuvres de la Film Workshop, inédit en DVD zone 2 et quasiment introuvable (enfin, de manière légale Cool) :

PEKING OPERA BLUES

De la comédie, de l'action, de la réflexion, de l'émotion, du rythme, de la nostalgie, du grandiose, du Tsui Hark... 1 heure 40 où se mêlent l'opéra chinois et le théâtre politique, dans un Pékin en pleine révolution démocratique. L'intrigue d'une richesse incroyable, qui s'articule autour de trois héroïnes irrésistibles et aux enjeux divers mais complémentaires, brasse tous les registres : du vaudeville au mélodrame, du burlesque au kung fu.
Une comédie/action pulp où rien n'est gratuit, où tout fait preuve d'une grande cohérence et d'une maîtrise redoutable. Le rythme ne laisse place à aucun temps mort et le réalisateur s'amuse à nous raconter son histoire avec une très grande générosité, sans jamais perdre le fil ou rater un gag. Je ne parle même pas de la photographie, ni de la musique, ni de la mise en scène. De la conception de l'image aux acteurs, l'équipe dans chaque parcelle n'est composée que de cadors. Du grand art au sein de l'industrie du divertissement, fruit mûr des précédentes expérimentations, cadeau offert au grand public et aux cinéphiles exigeants.

Je n'aime pas employer ce mot, mais c'est un chef-d’œuvre. Celui qui résume le mieux la filmographie du réalisateur surdoué, sa leçon de cinéma, le mètre-étalon d'un âge d'or aujourd'hui, hélas, révolu.


Pas vu celui-là...je vais me renseigner...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 28 Juil à 20:06

Papy fait de la Résistance c'est mortel à donf ta race ! Le plus surkiffant du Splendid ! Ca foncedé tout ! Du Gotlib over-puissant, de la satire qui te destroy, de la caricature écrit avec un max de vibs ! Ca déchire, c'est de la bombe, comment c'est trop poilant sa mère ! C'est d'la bombe, bébé, à base de popopop ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 28 Juil à 20:16

milbart a écrit:
Papy fait de la Résistance c'est mortel à donf ta race ! Le plus surkiffant du Splendid ! Ca foncedé tout ! Du Gotlib over-puissant, de la satire qui te destroy, de la caricature écrit avec un max de vibs ! Ca déchire, c'est de la bombe, comment c'est trop poilant sa mère ! C'est d'la bombe, bébé, à base de popopop ! bounce

Oui, c'est assez génial. Mais je crois que mon préféré reste TWIST AGAIN A MOSCOU...ultra culte!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Jeu 11 Aoû à 20:25

Dépucelage en règle: après mon premier Orson Welles, mon premier Bruno Mattei.
Vu ce classique qu'est LES RATS DE MANHATTAN, il mérite effectivement sa réputation. Un peu de stock-shot au début, des rats aux yeux rouges qui voient rouge (c'est scientifique les mecs), des répliques anthologiques ("ah les salauds !" "elle risque un COLLAPSUS !" "FANTASMAGORIQUE !"), des dialogues absolument déments, l'impression de lire le "guide des spécialistes de rats pour les nuls" (RATUS NORVEGIUS Mr. Green Mr. Green Mr. Green ), des acteurs au cordeau, et une fin, mon dieu, une fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 26 Aoû à 2:10

I COMME ICARE !

Film grandiose sur notre rapport à l'image, à la servitude, avec en prime un discours sur le lien étroit entre le faux et le vrai, l'un devenant indissociable de l'autre, doublé d'un rapport mythologique pertinent (le titre et la scène finale de ouf), admirablement bien filmé (ces caaaaaaaaaaadres) et pensé (cette obsession des écrans qui revient tout le temps comme illustration omniprésente des regards), avec un zic de Morriconne intelligemment utilisée, un Montand au sommet, un film qu'on devrait montrer dans les écoles de cinéma quoi !

Quelques mots sur le travail de Verneuil; le cinéma français tenait là un artisan assez incroyable, d'une précision technique inouïe et d'un professionnalisme inébranlable, un technicien tout entier voué au langage des images, dans sa parfaite compréhension du médium cinéma.

C'est énormeuh !

Il faut le voir !

Vintage approved !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Ven 26 Aoû à 13:12

Oui, c'est un film incroyable.
Je m'en sers depuis des années pour mes formations sur les thématiques de L'Effet Groupe".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Lun 12 Sep à 23:30

Je sais qu'entre ses avis sur Papy fait de la résistance et Les Rats de Manhattan, notre milbardissimesque comparse n'a pas tari d'éloges à propos de PATHS OF GLORY de Stanley Kubrick. Je vais ajouter une pierre à l'édifice de suite et sans retenue. Je viens tout juste de le revoir ce soir au cinéma lors d'une rétrospective dédiée à l'auteur. Alors, je saute illico sur ce topic pour un commentaire chaud bouillant.

Les Sentiers de la gloire, je les ai déjà empruntés il y a quelques années grâce à Arte. Mon premier Kubrick. Pas de doute, dès la première vision, j'ai vu un film intense, court et inoubliable.
Et je viens de constater que, malgré les années et la quantité assez considérable de films qui ont pu défiler devant mes iris, je me souvenais quasiment de chaque scène du film, du début jusqu'au final poignant. Déjà, rien que pour ça... Ça renseigne sur la qualité de l’œuvre.

Mais mieux encore, ce que j'ai vu sur grand écran a retourné mon fauteuil. Bien plus que la première fois. Je ne sais pas si c'est dû au grand écran, au son qui circulait à toute berzingue, au fait qu'on ne peut être ni interrompu, ni dérangé par qui que ce soit durant le visionnage. Mais le film est cent fois plus puissant que dans mon souvenir. Pas prêt de le revoir de sitôt. J'étais en présence d'un ami et, tous les deux, on s'est pris une énorme claque, à la fois visuel, émotive,... Plus de mot pour exprimer. J'aime beaucoup ces deux films à la base, mais ni Full Metal Jacket, ni Clockwork Orange, n'arrivent à la cheville des Sentiers.

Faut dire que le Kubrick de 57 est radical, corsé, très resserré, te donne tout en bloc, sans temps mort, ni répits. Il ne fera plus jamais si court par la suite (et si fort ?), dépassant largement les 120 minutes.

Dorénavant, mes Kubrick préférés, et de loin, sont Barry Lindon et Paths of Glory. Comme par hasard, deux films que j'ai pu voir en projection. Hâte de me remater 2001 demain soir... Mais j'ai bien peur qu'il ne puisse égaler ce choc mémorable, la trogne de Kirk Douglas, les cris déchirants des condamnés, le regard impitoyable des bourreaux, le chant du cabaret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
milbart
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1948
Age : 24
Localisation : NANTES (44)
Date d'inscription : 03/06/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 13 Sep à 12:11

J'en causais effectivement il y a plusieurs mois (à l'époque, j'avais pas encore vu mon premier Welles ni mon premier Mattei, l'ignare)...good choice, grolandais Wink (un Kubrick en salles, j'espère que ca m'arrivera un jour, ca doit tuer...)

Ce qui m'avait étonné c'était toute l'émotion intense qui se dégage du film, ces sentiments déchirants, alors que, et j'ai pas envie de ressortir les vieux clichés sur l'auteur du style "mise en scène froide blablabla", même un film comme Orange Mécanique qui joue sur une certaine compassion du spectateur, n'atteint pas le degré de puissance émotionnelle qui se dégage des Sentiers de la Gloire...cette fin, quoi ! (et après, qu'on ne vienne pas accuser Kubrick d'être trop distant et glacial...). Et puis bon, des scènes de bataille orchestrée par Kubrick, no comment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GYPAETE 74
Petit bandit
avatar

Nombre de messages : 164
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 13 Sep à 13:58

milbart a écrit:
J'en causais effectivement il y a plusieurs mois (à l'époque, j'avais pas encore vu mon premier Welles ni mon premier Mattei, l'ignare)...good choice, grolandais Wink (un Kubrick en salles, j'espère que ca m'arrivera un jour, ca doit tuer...)

Ce qui m'avait étonné c'était toute l'émotion intense qui se dégage du film, ces sentiments déchirants, alors que, et j'ai pas envie de ressortir les vieux clichés sur l'auteur du style "mise en scène froide blablabla", même un film comme Orange Mécanique qui joue sur une certaine compassion du spectateur, n'atteint pas le degré de puissance émotionnelle qui se dégage des Sentiers de la Gloire...cette fin, quoi ! (et après, qu'on ne vienne pas accuser Kubrick d'être trop distant et glacial...). Et puis bon, des scènes de bataille orchestrée par Kubrick, no comment !

Je l'ai déjà vu, mais vous me donnez envie de le revoir, ce que je vais faire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 13 Sep à 21:36

Voilà un souvenir de ciné-club. J'étais un peu jeune et ne me sentais pas vraiment concerné. Très envie d'y replonger après l'expo Kubrick.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mer 14 Sep à 12:13

Allez-y ! Jetez vous dessus les yeux fermés.
J'ai revu 2001 hier dans les mêmes conditions. Il était projeté en numérique dans une version très bien restauré, alors forcément : ça pète ! Le film a très peu vieilli et reste monumental. Mais je n'ai pas ressenti le même choc que la veille. Je n'ai pas été ébranlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 4 Oct à 19:55

Je sors de DRIVE; j'ai trouvé ça assez formidable sur le fond et la forme.
Je ne raconte pas plus. Ryan Gosling aurait mérité un prix d'interprétation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 18 Oct à 11:26

Bah, INDIANA JONES ET LE TEMPLE MAUDIT, c'est toujours aussi bon!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grolandais
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 1336
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   Mar 18 Oct à 12:36

Je suis d'accord avec toi pour les deux films. D'ailleurs, ce n'est pas au goût de tout le monde concernant le premier. Le nouveau Winding Refn, contrairement aux apparences, fait polémique. Ceux qui aiment l’idolâtrent à mort (ce qui me parait exagérer pour le coup) et ceux qui n'aiment pas le disent à demi-mot. Car ce serait remettre en cause la récompense à Cannes... Dommage, car je peux comprendre leurs arguments :
Spoiler:
 

Quant au Temple maudit, dont tu ne sembles pas te lasser mon cher Vintage vu le nombre de messages que tu as laissé sur le forum, c'est juste décapant. Il se bonifie avec le temps. A une époque, c'était le film de la saga que j'appréciais le moins. C'est peut-être le moins profond de la trilogie (car Indy ne comporte QUE 3 épisodes), mais c'est clairement celui qui me procure le plus de plaisir. Une certaine idée du spectacle absolu. Rien que le prologue vaut son pesant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
j'ai vu, j'ai été transcendé, je suis traumatisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perdus sur l'île déserte de Vidberg
» Quel personnage de dessins animés filles/garcons trouvez vous le plus joli
» couloirs aériens
» Une fille pour deux mecs...
» Full Metal Alchemist 108 (Fin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: Général-
Sauter vers: