Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment défineriez vous la fin de Brazil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Dim 30 Jan à 21:06

Je vous le demande (pour m'aider) car je dois rendre à mon frère (professeur) une petite analyse de la fin pour lui et ses élèves (qui n'ont rien pigé à la fin). Merci. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Lun 31 Jan à 14:31

imposer une fin serait réducteur.
C'est une affaire d'affects que le sentiment premier éprouvé à l'égard du film soit positif ou négatif, il ne peut selon Gilliam y avoir d'entre deux, une critique mitigé.

la perception de la fin depend de plusieurs facteurs, cela reste mon avis, un avis.
donc ces facteurs: l'âge du spectateur qui le reçoit, dans quelle condition: lieu, état d'esprit, opinions ou conscience politique, quand, à quelle période de sa vie, de la vie. puis avec qui il le decouvre et là tous les facteurs énumérés plus haut comme l'âge intervient ainsi que l'état d'esprit de son voisin.Et le passif culturel de chancun également agit.
si il a aimé ou pas.

Gilliam propose, à nous de disposer.

Il est vrai que ce serait tellement plus aisé de dire:" il critique ça pour ça" mais tu sais bien et les autres le savent ici et j'ose espérer pour bcp que gilliam refuse de "dorloter" son spectateur" il le considère comme intelligent.

Ce qui pourrait être interessant c'est que ton frère se forge une opinion puis ouvre un débat avec ses élèves puis sans imposer la sienne en arrive à une conclusion qui reste ouverte qui inclut plusieurs possibilité et de facteurs. Privillégier l'échange.

Pourquoi devrait il y avoir une explication à tout. ex: la peinture abstraite.
tu peux voir ds ce style de peinture des sentiments ou des choses qui te touchent mais qui moi me laisseront indifférente.

Utiliser les ccl d'un ou d'une autre c'est prendre la parole d'un autre et la faire sienne, c'est triché.

Regarde l'article de gerard lenne puis celle de christophe goffette sur le film. sur allocine tu as tout un éventail de perception diffs.

Comment s'assurer ou affirmer que l'intention que vous allez donner à cette ccl est celle de gilliam. qd on analyse un film il faut tjrs supposer non affirmer.
si je m'arrétais à une ccl, quel serait l'interet de faire un forum de discussion??????
cf les autres topics sur des scènes en particulier.


si je te donne mon avis sur la fin, ça reste mon avis, un avis mais pas l'avis ni le ton du film.
l'important c'est de faire en sorte que les adultes en construction apprennent par l'échange, le débat à se forger son propre bagage émotionnel, son libre arbitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6628
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Lun 31 Jan à 17:57

Deux choses sur cette fin :

1- Ce qui est marrant pour moi c’est que j’ai vu le film une première fois vers 10-11 ans et je n’avais pas capté le glissement final vers le fantasme total, le rêve, la folie… Donc la scène finale me semblait encore plus surprenante… Après avoir revu le film plus tard, les détails indiquant ce glissement (comme la chute dans le cercueil ou la disparition de Tuttle) m’ont pourtant sauté aux yeux… Donc peut-être y a-t-il une différence d’appréciation selon l’expérience qu’on a en tant que spectateur…

2- Donc pour moi le seul problème sur cette fin est de savoir quel sens elle recouvre, quelle morale elle dévoile… C’est ici que ça devient intéressant car j’ai toujours vu ça comme une victoire inaliénable de l’Homme sur le système, du style « vous pouvez enchaîner mon corps mais pas mon esprit »… Pourtant dans “Dirk Knights & Holy Fools”, le propos de Terry Gilliam s’avère plus noir et désespéré que je ne l’aurais cru… Et en tout cas n’appelle pas à une sorte de résistance passive, mais plutôt nous met face à nos contradictions en tant que parties du monde moderne et de son fonctionnement… Voilà la partie de l’interview à laquelle je fais référence donc, approximativement traduite par mes soins :

« Bob McCabe :
-Sam devrait être le héros de l’œuvre mais il ne l’est pas. Il est bien trop faible pour commencer à faire quelque chose, et quand il s’y met c’est un acte complètement égoïste. Ne vous êtes vous pas inquiété du facteur sympathie ?

Terry Gilliam :
-En un sens non. Il est coupable. Il est le système. Il est ce qui arrive. Il a vécu dans son petit monde douillet. C’est un personnage désagréable : il a tous les privilèges grâce à son père et ses relations. Il est brillant donc il devrait avoir des responsabilités dans cette organisation mais il fuit les responsabilités. Il vit dans son petit monde de fantaisie. Puis il sort et livre le chèque à Mme Buttle parce que c’est Noël ; c’est sa bonne action. Il se voit vraiment comme un bon gars et il sort faire quelque chose que personne d’autre ne veut faire. Et Bam ! il se fait engeuler par cette femme et ne le comprend pas… Puis il trouve son fantasme et devient de plus en plus humain et cela le fait devenir de plus en plus vulnérable. Mais finalement il est puni pour sa culpabilité pendant toutes ses années d’avoir été l’un des rouages de la machine, permettant à celle-ci de continuer à fonctionner. Et à la fin il fait exploser le Ministère mais tout cela est du domaine du fantasme. C’est un peu trop tard… Le vrai héros du film est Tuttle car il le gars qui va dehors pour faire que les choses marchent : il devient donc une gêne pour le système qui est basé sur l’inefficacité. Et vous noterez qu’il est américain. Mais Sam est si pathétique. Sa vision de la réalité est vraiment merdique. Je pense qu’ il est vraiment un personnage moderne. Il est totalement l’homme moderne. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Mar 1 Fév à 17:26

Citation :
imposer une fin serait réducteur.
C'est une affaire d'affects que le sentiment premier éprouvé à l'égard du film soit positif ou négatif, il ne peut selon Gilliam y avoir d'entre deux, une critique mitigé.

Tout à fait, mais ici, le problème n'est pas qu'ils ont un avis et veulent savoir celui des autres et le confronter ... Le pb ici c'est qu'ils n'ont rien compris, et qu'en d'autres termes, ils n'ont pas d'avis et aucune piste d'interprétation. Wink

L'idée n'est pas de déclarer "ça c'est la vérité" mais de donner l'avis de personnes ayant vu plusieurs fois le films et pigé a peu près ce qu'il en ressort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Mar 1 Fév à 17:33

Citation :
1- Ce qui est marrant pour moi c’est que j’ai vu le film une première fois vers 10-11 ans et je n’avais pas capté le glissement final vers le fantasme total, le rêve, la folie… Donc la scène finale me semblait encore plus surprenante… Après avoir revu le film plus tard, les détails indiquant ce glissement (comme la chute dans le cercueil ou la disparition de Tuttle) m’ont pourtant sauté aux yeux… Donc peut-être y a-t-il une différence d’appréciation selon l’expérience qu’on a en tant que spectateur…

Tout à fait.

Citation :
2- Donc pour moi le seul problème sur cette fin est de savoir quel sens elle recouvre, quelle morale elle dévoile… C’est ici que ça devient intéressant car j’ai toujours vu ça comme une victoire inaliénable de l’Homme sur le système, du style « vous pouvez enchaîner mon corps mais pas mon esprit »…

Je voyais la chose comme ça également. Je la vois toujours comme ça mais il est vrai que la vision de Gilliam est différente.. il voit plutot non pas une victoire du rêveur (comme nous tous) ou une victoire a la Florent Pagny ("vous n'aurez pas ma liberté de pensée" LOL ) mais une singlante défaite de Sam qui est en fait, pour Gilliam, un looser forcé de se réfugier dans ses rêves à la différence d'un Tuttle... Non?

De toute les manières qu'on peut voir, on est d'accord : C'est très noir quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7299
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Mar 1 Fév à 21:04

Tout à fait !!!l'interprétation finale est vraiment ouverte...
La mienne change souvent avec mon humeur!...

Je me dis parfois que c'est bien fait pour lui et cela quand je suis de bonne humeur!!!! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spencery57
Petit Jabberwocky
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   Mar 1 Fév à 22:58

Dans le ilvre 1984, le héros se fait amadouer et laver l'esprit par la peur inconsciente qui détruit toute âme humaine pour qu'il renonce à lutter contre ce totalitarisme. Dans le cas du livre, ce sont les rats

Dans Brazil, les fantasmes du héros, sont le délirium des opérations ou seringues qu'on lui fait et qu'on lui donnent.

2 manière de laver le cerveau : Gilliam joue sur la folie positive d'autres sur la folie négative comme Carpenter (bon j'ai réussi à le glisser lui!).

On veut avoir pitié de Sam pour se dire qu'on aura droit au même sort au cas où cela nous arrivait...que le conte avec le sauveur Tuttle nous sauverait
Queneni ! On ne peut profiter d'un système puis le détruire quand notre humeur pense qu'il est temps de se rebeller...le siège de torture de Sam et notre siège à chaque instant (surtout quand on regarde le film au cinéma : Brazil est notre lavage de cerveau, notre fantasme qui plus il passe et positive, plus se consumme pour mieux brûler)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment défineriez vous la fin de Brazil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment défineriez vous la fin de Brazil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment réagiriez vous si votre ami (e) sortait avec votre ex ???
» Comment me trouvez-vous?
» Comment réagissez vous face au stress et que faite vous pour décompresser?
» Comment écrivez-vous ?
» Comment préfèreriez-vous le Parc Walt Disney Studios après Toy Story Playland ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: L'oeuvre de Terry Gilliam-
Sauter vers: