Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 17:13

Ça commençait plutôt pas mal! Arrivés au cinéma (Lulut, moi ainsi que nos compagnons, Vintage devait nous rejoindre quelques minutes plus tard), nous marchons encore pendant 5 minutes pour se placer au bout d'une file d'attente ahurissante. Tant de personnes pour venir voir des films qu'ils ont sûrement déjà vus 50 fois, ça donne un peu d'espoir quant au goût des Français en matière d'humour (un peu, pas plus, il ne faut pas oublier qu'Iznogoud et Espace Détente cartonnent en ce moment même). C'est même assez plaisant de voir tant de gens d'ages différents réunis pour une bonne tranche de rigolade, absurde, forcément; Quelques minutes plus tard, et un vintage qui nous a rejoint, nous rentrons dans la salle, dans laquelle quelque mille personnes (voir plus) s'agglutinent au balcon ou déambulent à la recherche d'un fauteuil encore libre et qui leur permettrait de pouvoir y voir quelque chose (je plains le type qui a dû s'asseoir tout en haut, à l'extrême gauche et dont le spectacle principal résidait en un pan de mur, fort joliment décoré). La promiscuité entre gens de bon goût n'est franchement pas déplaisante, cependant, un coup d'oeil aux fauteuils d'en dessous (nous étions au 2e étage) me fait dire que tout le monde ne partage pas cette réflexion: Un carré VIP et une myriade de fauteuils complètements vides.On le sait: On ne mélange pas les Very Important Persons avec la populace, c'est vrai pour les boîtes de nuits, mais on aurait pu espérer que pour une soirée Monty Python, certains codes élitistes puissent voler en éclats. Ce n'est pas le cas, et franchement ce n'est pas grave, excités que nous sommes à l'idée de voir les deux Terry, voir un morceau de Brother Grimm ou tideland, voir des deux, pouvoir poser des questions aux réalisateurs, et cette pléthore de surprises annoncées. Nous devions déchanter toujours un peu plus au cours de la soirée.
Arrivent enfin sur scène deux gars, un grand t-shirt vert et un sympathique rondouillard, accompagnés d'une fille. Applaudissements de rigueur, et premier souci: Ils commencent à parler. La première chose énoncée place la soirée sous un auspice qu'elle ne devra quitter que pendant de courts instants: Le manque de générosité. En gros ça donnait: On est bien ici alors que tous les cons sont chez eux en train de regarder cette bouse immonde qu'est la cérémonie des césars. Je ne suis pas fan des césars, et il n'y aurait eu La MP Party, je doute que j'aurai perdu mon samedi soir à regarder tous ces smokings et robes de soirées réunis dans un auto-satisfecit géant. Mais tout de même, il y avait d'autres moyens de débuter la fête plutôt que d'adopter un esprit aussi négatif et teinté d'une pointe d'aigreur (ils n'ont jamais entendu parler de Raffarin et de la positive attitude ou quoi?).
Encore une fois ce sont des détails, et si le reste n'avait pas été du même acabit, j'aurai vite oublié tout ça. Après un peu de blablas, on nous diffuse un petit enregistrement poilant d'un Michael Palin se décrivant comme le plus ennuyeux des Monty Python, essayant de nous le prouver, sans jamais y parvenir; après quelques vacheries bien senties du même Palin sur ses compères (Si vous croisez Gilliam demandez lui de vous faire un dessin, si c'est Jones demandez lui de vous montrer ses fesses...) On revient sur scène, les trois compères reprennent la paroles, recassent du sucre (cette fois sur le dos des choristes. Certes mérité, mais ici, complètement inutile, et finalement pas très drôle), et accueillent Jill Kaplan ainsi qu'un membre des Innocents. On trouve des fans des Pythons partout, ça fait plaisir. La chanteuse s'excuse, elle n'a eu que très peu de temps pour apprendre les paroles. Pas grave, a-t-on envie de dire, on les connaît par coeur, et de toute façon on est content que tu sois là. Ils commencent à entonner Always Look on the bright side of life, qui aurait été franchement chouette, si le grand type en vert ne s'était mis en tête de les accompagner par un sifflement constant, on ne peut plus à côté du ton, et tellement fort qu'il en couvrait presque la jolie voix de jill Kaplan.
Premier vrai couac de la soirée, dû à un type qui ne sait visiblement pas que lorsqu'un artiste rentre en scène, on le laisse faire son boulot. Après ça, et à chaque fois que les trois compères remonteront sur scène, on devait entendre quelques murmures dans la salle: "Oh non, pas eux... Pas encore...", ce fut le cas de mes éphémères voisins, un peu sévère, certes, mais "punissant" surtout leur incapacité à rendre la soirée vraiment drôle et absurde (à défaut de délirante).
Enfin, le moment est venu d’accueillir les vraies stars de la soirée. Les deux Terry débarquent sur scène et nous sommes tous soufflés par leur charisme et leur manière de remplir l’espace. Ils pourraient juste se tenir là, sans dire mots, que nous les aurions regardés ainsi pendant une bonne heure. Deux trois plaisanteries échangées, quelques questions déjà vu par tous ceux qui ont profité des bonus du DVD de Sacré Graal (c’est-à-dire de 99,9% des gens présents). Au passage, on s’aperçoit aussi qu’il vaut mieux comprendre l’anglais, car la traduction simultanée est quasiment incompréhensible tant la fille n’articule pas. Vient alors une nouvelle déception, peut-être la plus grande : l’échange se limitera à ça ! Aucun micro ne passera dans la salle, aucun des spectateurs n’aura la parole. Pourtant on en avait des questions, sûrement plus intéressantes que ces redites. On aimerait en savoir plus sur les deux films de Gilliam, si Jones et Brian Froud ont de nouveaux projets, quel regard ils portent aujourd’hui sur leurs nombreux sketchs, sur la nouvelle génération, sur ce qui les fait rire, etc… et tout ça avec des drôles d’accent, des Silly Voices, les faire partir dans un délire, s’amuser un peu en gros, nous amuser aussi, tout sauf un échange plan-plan et des questions dont tout le monde connaît les réponses. Le seul truc sympa de cette partie, on le doit au deux Terry, lorsqu’ils évoquaient les noix de cocos (gag piqué à Peter Sellers, voilà une question qu’elle aurait été intéressante), ils repèrent un petit gars dans la salle s’éclatant à faire claqueter ses noix de cocos qu’il avait amenés pour l’occasion, et le fond monter sur scène, et font un petit gag avec lui. Ce n’est pas grand-chose, mais j’imagine la joie du type qui a fait un petit sketch avec deux des MP, et ça montrait aussi ce qu’aurait pu donner la soirée si elle avait été faite pour nous, les spectateurs lambdas.
Ce fut, malheureusement, le seul élan de générosité de la soirée. Car entre 3 courts-métrages, dont 2 interactifs et franchement hilarant (ceux qui avaient vu « Le coq est mort » à la ressortie de Pataquesse ne pouvait l’avoir oublié -et connaissaient donc la chanson), le making of de la journée de comédien des deux Terry sur le film de Dupontel, la présentation par Emma DeCaunes et son réal, Anthony Byrne des quelques images de leur prochain film (qui a l’air franchement pas mal du tout, intriguant, en tout cas), d’autres petites interventions de Palin… La soirée finissait par ressembler d’avantage à un gros bonus de DVD qu’à une véritable fête. Et enfin, pas une seule image ni de Tideland, ni des Grimm, ultime déception.
Reste les films, et c’est un véritable plaisir de les revoir en groupe, de rire à nouveau aux mêmes gags, mais en cœur, l’impression d’être en famille au sein de tous ces gens qui connaissent chaque répliques sur le bout des doigts, mais demeurent hilares lorsque c’est Idle, Cleese, Palin, Chapman & co qui les prononcent.
Quant à nous, vos fidèles Safedreamers, malins comme nous sommes, nous avons, par quelques portes dérobées et passages secrets (en l’occurrence, une sortie de secours), réussi à nous incruster dans le fameux carré VIP, et ainsi approché nos idoles d’un peu plus près. L’affluence autour des deux Terry ne nous a pas permis de poser toutes les questions que nous avions en tête. Tout au plus à obtenir quelques petites dédicaces pour fan de base.
Pour notre petit confort nous y sommes resté pour voir « La vie de Brian » (de beaux fauteuils en cuir, ça ne se refuse pas), mais ce n’était plus vraiment ça. De cet endroit, les rires étaient étouffés, l’ambiance n’était plus électrique, nous étions complètement en dehors de ce qui se passait dans la salle.
Finalement, même si la fête n’était pas vraiment pour les spectateurs, ce n’était pas eux les plus mal logés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6627
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 18:34

Ah ben à part les dédicaces je suis bien content d'être resté chez moi à mater la soirée des Césars comme un gros beauf ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 19:17

Et Gad Elamleh était à coup sûr plus marrant que nos MC à nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 19:36

Bjr,
En tant qu'organisateur de la soirée, j'aimerais préciser certaines choses.
Le carré VIP était une obligation pratique et technique. D'abord à cause du barko et du matériel avoisinant (énorme vidéo-projecteur) ensuite pour permettre aux Terry de déambuler sans être toujours avec 100 personnes autour d'eux. Ce n'était pas élitiste et j'avais mis une sécurité très relachée (un mec de la sécu pour deux entrées, impossible donc de filtrer). Il y avait aussi un problème de place, c'est pourquoi cette partie n'était pas pleine et ne devait pas l'être. Ça n'a pas empêché le lieu d'être rapidement irrespirable. Pour ce qui est fauteuils, si tu étais allé en bas, tu aurais vu que ce sont les mêmes. En haut, c'est différent pour des questions d'inclinaison de salle.
La présentation : c'était totalement improvisé. Et donc libre. Tu as pris ça de façon agressive, parce que sans doute es-tu habitué à des choses plus propres. Personnellement, ça ne m'a pas choqué plus que ça, cela reste dans le ton de la revue. Terry G a lui-même rajouté une couche sur Besson. Rien n'était prémédité. À noter aussi que la soirée a été intégralement décidée, organisée, etc., en 4 semaines et, accessoirement, que ce n'est pas notre métier. Maintenant, on aurait pu foutre les places à 50 euros et mettre un pantin à sourires pour faire le guignol.
Enfin, Terry Gilliam ne pouvait pas venir ni avec des images de "Tideland" ni avec "Brothers Grimm". Et alors ? Je n'ai jamais dit ou annoncé que c'était sûr. Qu'est-ce qu'on y peut, ce sont les aléas de ce métier.
Enfin bis, tu compares ça à une soirée bonus, merci, ça donne envie de recommencer. Je vais dire à l'équipe qui s'est fait chier à monter le sujet sur le tournage avec Albert Dupontel, qu'on a terminé de filmer à 22 heures la veille et dont le montage a été terminé à 21 h pour être montrer une heure plus tard, le tout avec nuit blanche pour tout le monde, que ce n'est qu'un vulgaire bonus, ils seront contents.
Comme je le dis toujours : ce n'est pas bien, fais mieux !
Je fais des magazines car ceux qui existent ne me plaisent pas. Pareil pour tout ce que j'entreprends. Je pourrais aussi bien rester dans mon coin, à taper des pieds à chaque vague de caprices. Bouh, elle articule pas bien, la hon-teux, bouh l'autre il était trop saoul il sifflait tout le temps. Et l'autre, là, Gilliam, quel enculé, pourquoi il n'a pas montré des images de son film, hein, alors ? Ben, parce qu'on ne lui en a pas donné l'autorisation. Tout simplement. T'as pas ronchonné assez fort, ça n'a pas traversé l'océan jusqu'aux producteurs canadien ("tideland") et américain ("Brothers Grimm"). Mais je peux te dire pour avoir vu la copie montrée aux mecs de Cannes vendredi midi que "Tideland" est vachement bien. Sûr que ça va t'énerver un peu plus !…
Je fonce voir dans l'autre dossier si ça ronchonne autant
A+
CG

P.S. : organiser ce type de soirée, aux forceps, me paraît plus généreux, que ta petite vision étriquée des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 19:46

J'ai oublié… Concernant un éventuel débat, cette solution a été abandonnée pour plusieurs raisons, en parfait accord avec les Terry (et à leur demande, en fait). Enfin, tu parles de questions déjà posées cent fois, si tu avais écouté, tu aurais remarqué qu'il n'y en avait pas de questions, Caroline (Vié) ne faisait que traduire (en raccourcissant légèrement pour des questions de rythme), les Terry parlant seuls.
On peut dire tout ce que l'on veut de cette soirée, ça ne me gêne pas, mais ne pas trop s'éloigner de la vérité me paraît un bon début.
Je me demande d'ailleurs ce que quelqu'un de visiblement aussi bas du front fait sur un forum de discussions consacré à Terry Gilliam, tu ne t'es pas trompé d'adresse ??? Luc Besson, c'est le clic d'à côté !
Pour votre information à tous, les deux Terry, eux, se sont tellement marrés, qu'ils m'ont demandé d'essayer de faire la même chose, dans un an, avec les trois autres MP. Pas sûr d'avoir à me défoncer pour qu'on me reproche la couleur des sièges ou le manque de papier dans les toilettes.
Allo, on se réveille. On vous a amené Terry Gilliam et Terry Jones sur un plateau. Le reste avait-il tant d'importance ???
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 13
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 20:46

Alors, pour nuancer ce qui a été dit de part et d'autre:

a)la positive attitude, c'est Lorie, au départ, pas raffarin.

b)traduction simultanée: pas d'accord pour le
Citation :
la traduction simultanée est quasiment incompréhensible tant la fille n’articule pas
Moi j'entendais.
Par contre, pour le:
Citation :
on s’aperçoit aussi qu’il vaut mieux comprendre l’anglais
Tout à fait d'accord, mais je l'avais déjà dit sur le forum. Pq? tout simplement parce que la traduction ne peut que trahir. pq regarde t on les monty python en vo? parce que c'est intraduisible. Comme gilliam, comme terry. surtout quand ils parlent en francais dans le texte (enfin, dans le film ou dans la scène): comment faire la difference si tout est en fr?
Perso, j'ai tenté de percer l'accent british des terry, et palin, et j'ai bien fait; il est évident que même avec le meilleur nelson monfort du monde, on ne pourra pas traduire le ton, l 'humour british en francais. alors prends des cours, popescu! je ne dis pas ca pour t'mebeter, mais parce que tu rates vraiment qqch.
(idem pr les jokes des films, les sous titres ne sont pas parfaits, mieux vaut tenter de comprendre le sens initial)

c)l'ambiance moins bonne dans l'étage du milieu: tout à fait d'accord, ceci etant du au fait que ce n etait pas rempli. mais bon, on n'était pas censés s'asseoir derriere Jacky Berroyer, alors je ne vais quand même pas cracher dans la soupe!!! et pour les fauteuils: génial, le cuir! avec de la place pour les grandes jambes... haaaa.....
enfin bon, en haut c'était plus drôle!

au fait, petite question, le rdc ET le 1er etaient vip? parce qu'en bas ce n'était pas plein, au milieu non plus.... pq ne pas avoir "tassé" rdc et 1er en bas, pour faire de la place aux "non vip"? enfin je dis ca, y a surement des raisons tout a fait logiques, dc...

d)pas tideland, pas les brothers: j'avais effectivement pensé a des pbs de droits d image.... tant pis....dommage, mais on va pas non plus taper gilliam, une fois de plus victime de la prod! lol

e)les images de dupontel: genial. surtout quand ce matin je vois sur la 6 une emission sur le film. parce que ciné 6, ils en ont pas parlé. ils sont peut etre meme pas (j en doute mais j aime a le croire) au courant. et puis, ca c etait du vrai "bonus pas dvd"! lol!

f)pas de debats avec terry: effectivement, j avais des questions super precises a lui poser, dc dommage... Goof, tu pourrais expliquer les raisons. question de timing (pr ne pas s etendre trop)? ou bien pr eviter les questions betes?
petite idee pr la prochaine fois: a l'avance(exp sur le net), demander des questions, et ensuite vous choisisssez celles qui vous vont.... comme ca on prend des questions intelligentes, novatrices et interessantes.
ou alors a l entree de la salle... je sais pas, mais l idee est a creuser, non? scratch

g)et honnetement, soyons honnetes, si j avais eu mon petit notograffe de gilliam comme sophie, je serais sur mon petit nuage pour au moins 1semaine (6mois si avec l autographe j avais eu un dessin)
mais pour signer 1000billets....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 21:10

Non non, en bas c'était du public et c'était quasiment plein, je ne sais pas pourquoi certains sièges sont restés vides. Au tout début, j'en avais bloqué 3 pour les deux terry et moi (pour voir "Undercover") et c'était quasiment les trois seuls sièges libres. Je suppose que les gens ont bougé, ensuite.
Concernant l'éventuel débat, c'était un mélange de choses : ne pas montrer "Calvaire" trop tard par respect pour les acteurs et le réalisateur qui avaient fait le déplacement, ne pas dépasser l'horaire de fin de deux heures trente pour des histoires de sécurité (ce que nous avons bien fait, car il y a eu un peu de friction, en bas, à la fin), pour des raisons pratiques (combien de micros, où, c'est immense) et parce que d'expérience les Terry m'ont dit que ça n'était pas très productif et que ça cassait souvent le rythme de la soirée (qu'il fallait tenir coute que coute). Voilà en gros les raisons de ce choix.
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6627
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 21:40

GOOF a écrit:
La présentation : c'était totalement improvisé. Et donc libre. Tu as pris ça de façon agressive, parce que sans doute es-tu habitué à des choses plus propres. Personnellement, ça ne m'a pas choqué plus que ça, cela reste dans le ton de la revue. Terry G a lui-même rajouté une couche sur Besson. Rien n'était prémédité. À noter aussi que la soirée a été intégralement décidée, organisée, etc., en 4 semaines et, accessoirement, que ce n'est pas notre métier. Maintenant, on aurait pu foutre les places à 50 euros et mettre un pantin à sourires pour faire le guignol.
Enfin, Terry Gilliam ne pouvait pas venir ni avec des images de "Tideland" ni avec "Brothers Grimm". Et alors ? Je n'ai jamais dit ou annoncé que c'était sûr. Qu'est-ce qu'on y peut, ce sont les aléas de ce métier.

Bon bon bon, moi j'étais point là alors je juge juste sur les bruits des uns et des autres, mais l'aspect un peu libre et déconnant que tu décris n'a apparemment pas été ressenti comme ça par tout le monde ; de là à dire que si on n'aime pas ça c'est parce qu'on a un esprit étroit, qu'on est habitué à du bien huilé, à la besson (berk, qu'est-ce qu'il fout encore là ?) etc. c'est un peu de l'attaque gratuite... Quant à l'absence d'extraits des 2 films, je me doute bien que ce sont des problèmes de droit à l'image qui bloquent, je ne doute pas que Terry Gilliam ait envie de partager son travail... Après dire que tu as vu Tideland et que c'est bien et que c'est bien fait pour ta gueule c'est pas non plus la classe internationale du fair-play... Voilà, voilà ; ceci dit sans animosité, j'espère que c'est sensible, soyons urbains...

Bref bref bref, respirons un peu (pouf, pouf), changeons discrètement de sujet : Dites-donc, c'était comment "Calvaire" finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 21:47

Enfin un topic un peu subversif dans ce forum. Mr. Green

Sans y avoir été (pour des raisons pécuniaires) je ne sais pas si je peux rentrer dans cette conversation, mais je pourrais peut être dépassionner un peu le débat.

Je pense que comme tout les "fans", Popescu est un peu excessif et place son compte rendu sur le plan de l'affectif plus que de la raison. Il ressort plus dans son compte rendu, qu'il a placé sous un regard subjectif assumé, des déceptions plus que des reproches aux organisateurs. Beaucoup des dites "déceptions", ressortent de manière anecdotique (pour lui) mais il les a souligné comme des petits détails qui lui sont apparus au fur et à mesure.

Disons qu'en tant que fan et aussi par rapport à sa précédente expérience de soirée, il a sans doute espéré et imaginé (plus que de raison) ce moment magique et attendu pour un "fan" et on peut parfaitement comprendre cela.

De même, avec un peu de recul et de réflexion (le reproche qu'on peut faire à Popescu), on peut comprendre tout à fait, le pourquoi de ce qui ont entraîné les organisateurs à faire certains choix (qui dit choix dit "non consensualité") qui ont nourri ces petites déceptions chez certains. Cela appel a plus d'indulgence et à se concentrer sur l'essentiel.

Garder l'esprit critique est tout à fait l'esprit Brazilien. Pour partie, ces petites critiques semblent apparemment justifiées dans les faits puisqu'elles ne sont pas remise en cause. Après, les organisateurs ont leurs raisons que les spectateurs ne connaissent pas (et que certains ne s’imaginent pas). Maintenant qu'elles sont connues, les spectateurs, un peu déçu par certaines choses, seront sans doute plus indulgents et les organisateurs pourraient peut être s'appuyer sur ces petites critiques pour les contourner si "une prochaine fois" pouvait se faire...

C'est un avis peut être "bon seigneur", démago des deux cotés, mais je veux dire que personnellement je comprends les deux visions.

Par ailleurs, ma copine est organistrice de projets culturels et elle me dit qu'organiser une soirée comme ça en seulement 4 semaines relève ..du miracle ! Mais évidemment quand on ne sait pas ça...

Ps: Il interdit de traiter qui que ce soit de "Bessonien" sur ce forum Laughing Cette insulte dépasse tout entendement Laughing


Dernière édition par le Dim 27 Fév à 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 13
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Dim 27 Fév à 22:11

a) en bas, du public? zuuuut j'aurais aimé y être... et j'ai vu qqes places libres, dc j'aurais pu, snif... tant pis, c'est surement la secu qui a du fermer trop vite en bas.

b)ok pr le debat; ca se comprend tt a fait; par contre, que penses tu de mon idee, GOOF? bon evidemment dans une salle geante c'est dur a faire, mais si c'est qqch de plus petit....

c)safedreams: tt a fait d accord avec toi.

d)calvaire? ben.... disons qu'il y a du talent, c'est indéniable, parce que ca fait une grande baffe dans la gueule. maintenant, le pb,c'est le pourquoi de la baffe. et la je rapporcherais le film de ken park (c est personnel, vous n'êtes pas obliges de penser pareil): je pense que... le realisateur en a trop fait. noyant ainsi le message du film...
petite remarque aussi, je n'ai pas trop vu le lien avec le reste de la soirée, plutot britisho-comique que baffo-violente..... mais la encore, j'attends les commentaires de goof!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 0:02

Ouah, j'ai le droit à une véritable volée de bois vert. On va donc essayer de prendre les choses dans le calme.
Un point non sensible d'abord, l’absence d’images des Grimm et Tideland. Gilliam ne pouvait pas nous en amener, soit. Tu ne les avais pas promis, c’est avéré. Peux-tu, en revanche, m’empêcher d’être déçu ? Et oui, c’était sûrement ma plus grosse déception de la soirée, et je pense que tu peux parfaitement le comprendre.
Pour ce qui est des « questions » de Caroline (Vié, donc). Peut-être l’absence de point d’interrogation à la fin des phrases, ne permet pas de les appeler question. Ça n’empêche, quelqu’un lançait bien la conversation sur tel ou tel sujet, et je ne me souviens pas que ce soit l’un des deux Terry qui l’ait fait (Mais peut-être, que je n’écoutai pas, que ça ne m’intéressait pas, que je me trouvai là par hasard)
La présentation totalement improvisée, c’est ce qu’on se dit effectivement. Un petit peu d’écriture ne lui aurait pas fait de mal. Je ne vois pas ce qu’il y a de honteux à essayer de nous faire marrer, de nous divertir, sans en venir à guignol.
Une grande soirée Monty Python c’était. Alors pourquoi pas des happenings ? pourquoi ne pas nous surprendre et nous faire rire ?
Se préparer à faire face à un public de plus de mille personne (d’après mes calculs hâtifs, mais c’est toi qui détiens les vrais chiffres) est une idée qui ne me paraît pas ridicule (ou alors que ce soit vraiment Rock’n’Roll peut être aussi une bonne option). Et on peut très bien boire un petit coup avant, on peut avoir les jambes qui tremblent quand on monte sur scène, mais une fois qu’on fait face au public, c’est à lui qu’on s’adresse, alors on essaye de se faire comprendre, et au mieux on tente de nous faire plaisir. Ça c’est de la générosité (dixit Laurent Boyer)

Le ton du début m’a paru négatif ; Peut-être que je suis aussi habitué à des choses plus propres. Pourtant il y aurait eu des choses à faire pour déconner sur la cérémonie des césars, avant d’adopter un ton (aigre, oui) renvoyant les spectateurs de ce genre d’événement à leur triste et morne vie. Et même si Gilliam en a rajouté une couche sur Besson, ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux dans sa vie.

Enfin, je ne mets en cause à aucun moment la qualité du petit reportage, si tu veux des compliments dessus, je peux t’en faire sans souci, tu déplaces là ma critique d’un ensemble sur un cas particulier.

J’ai annoncé la subjectivité de mon rapport, et je n’engage en aucun cas mes camarades sur ma pente. Je comprends ton agacement, tu as donné de ton temps et du boulot pour faire cette soirée, mais en rendant une chose publique, il faut s’attendre aussi aux critiques.

Pour finir, venons en à tes attaques personnelles : Vision étriquée, pleurnichard, « Bessonien », bas de plafond (y en a t’il d’autres ?). Il va falloir que tu t’y fasses : Même un crétin de ma trempe peut être fan des Pythons. Vive la démocratie !
C’est tellement facile de tout rejeter en bloc, disant : « Ce sont des mauvaises critiques d’un con». C’est la méthode type d’un gros réalisateur que tu connais trop bien. Sauf que lui, il fait des procès en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 0:06

Pour te répondre, Safe, c'est fort possible que ma précédente expérience de la soirée Gilliam a surement influencée mon jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 10:37

Me revoilà, un peu plus "accessible" qu'hier (deux nuits blanches ne donnent pas vraiment les idées claires).
Popescu, j'ai un peu passé la seconde rapidement, sorry for that, mais c'était tellement de boulot et de pression (sans parler des conneries, genre Terry Jones qui décide de ne pas prendre le taxi, mais le métro, alors qu'il est attendu 20 minutes plus tard !!).
Voici quelques petits éclaircissements complémentaires :
DÉBAT : Les Terry ne voulaient pas parler d'autre chose que des Python, surtout Gilliam, on ne pouvait pas donner pareille consigne au public, c'était absurde. Ça a donc renforcé notre envie de n'avoir qu'un vrai faux débat (ou l'inverse) sur scène. C'est eux qui ont lancé le truc, si tu te souviens, en se disant "mais qu'est-ce qu'on fout là ?", etc.
CHIFFRES : En fait, vous étiez 2750 !!! Ce qui, comme tu peux l'imaginer complique tout.
PRÉSENTATION : Ce n'était pas du tout ça qui était prévu, Alex et Christophe n'ont été prévenus qu'à 7 heures du mat pour le soir (le fameux email que Christophe a commencé à lire à un moment). Si tu ajoutes à cela le fait qu'Alex habite Toulouse et qu'il n'est arrivé que juste avant le début, tu comprendras qu'il était impossible de préparer bien, et donc nous avons décidé de ne pas préparer du tout.
CALVAIRE enfin, c'est le côté "and now for something completely different" cher aux Python. C'est aussi un film que nous avons particulièrement apprécié à la rédaction, accessoirement une avant-première, et enfin Terry G voulait vraiment le voir, d'où la copie en version sous-titrée anglaise. Il était malheureusement parti car il n'en pouvait plus (impossible de faire deux pas, sans avoir douze fans sur le dos, on en revient à l'aspect privatif de la mezzanine).
Voilà, je crois avoir fait le tour. Un de nos gros problèmes était quand même de faire tout rentrer en 6 heures 30 (avec 5 heures de films, 20 minutes de courts et 20 minutes de vidéo, ça laissait peu de temps pour le reste).
Ah oui, concernant "Tideland", je publierai bientôt une critique détaillée, j'attends de voir le film vraiment terminé (musique, etc.), ce qui devrait être le cas d'ici 4 à 6 semaines. Il ira à Cannes, en compétition.
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruttenholm
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 6627
Localisation : ah ben c'est le sud-est de la france en fait... j'avoue...
Date d'inscription : 12/12/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 12:21

GOOF a écrit:
Ah oui, concernant "Tideland", je publierai bientôt une critique détaillée, j'attends de voir le film vraiment terminé (musique, etc.), ce qui devrait être le cas d'ici 4 à 6 semaines. Il ira à Cannes, en compétition.
Une critique en exclu/avant-première ? Si c'est le cas, je t'aime (quoique j'arrive jamais à trouver Brazil dans mon bled) Smile ... Et le fait que le film soit en compétition est aussi une bonne nouvelle, mais je n'en attendais pas moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 12:33

Juste un petit mot concernant le magazine.
Pour rappel, il est maintenant avec Crossroads, au rayon musique sous ce nom-là.
Couverture du numéro dispo sur notre site : www.banditscompany.com
A+
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 12:34

Tout comme avec un peu de sommeil tu comprends que je fus un poil déçu, avec tes explications, je comprend mieux la pagaille et le stress que ça devait être. Sans rancune, donc, promis, je serai présent à la prochaine fête (si on me laisse rentrer).
Terry Jones dans le métro, j'aurai volontier donné un orteil pour voir ça. Et quand meme la meilleure nouvelle du jour: Tideland en compétition à Cannes. Sans connaitre ses futurs concurrents, ni meme avoir vu un simple extrait du film, je pense que nous le soutenons tous ici pour une petit palme (plus un prix d'interprétation, du Jury de la mise en scène...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 21:04

Et bien y'a de l'ambiance!!!! pale
En tout cas cette soirée on la faite, et il y en aura d'autres....c'était bien violent comme émotion quand même...ça m'a fait du bien de me bouger pour aller rencontrer des forumeurs du crus et de voir en vrai quelqu'un que l'on estime!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 21:12

Vintage,
Tu fais bien parti des nombreuses personnes à qui j'ai serré la louche, non ???
Sinon, pour revenir à l'histoire de Terry Jones dans le métro évoquée plus haut, il y a un truc que je trouve amusant.
Vendredi, j'ai passé environ deux heures avec les Terry dans un parc à Clichy, près de la rédaction de CinéLive (au bout de leur rue). Voilà, c'est tout, ça m'amuse simplement d'être dans un parc, à filer à bouffer à des canards (!), avec le plus grand réalisateur vivant et au bout de la rue le plus mauvais magazine de cinéma de la planète !
Je retourne au nôtre de magazine, sommes à la bourre.
J'ai rajouté deux pages de portfolio de la soirée, enfin c'est prévu, pas encore vu les clichés
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 21:44

GOOF a écrit:
Vintage,
Tu fais bien parti des nombreuses personnes à qui j'ai serré la louche, non ???

Bien sur que nous nous sommes salués!!! salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 13
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 21:51

debat, et les terry qui ne voulaient parler que des monty python:
ok, ds ce cas, no pb, en effet mes questions étaient plus sur des trucs pas forcément en lien direct avec ça...

2750??????? heu, c'est plus que le nb de places affiché sur le site du rex, non?

calvaire: ok la aussi.... mais bon, trop différent pour moi. pas dans le ton. Mais ce n'est que mon avis!
Citation :
Terry G voulait vraiment le voir, d'où la copie en version sous-titrée anglaise. Il était malheureusement parti car il n'en pouvait plus (impossible de faire deux pas, sans avoir douze fans sur le dos, on en revient à l'aspect privatif de la mezzanine).
méééé! j'aurais bien aimé être un de ceux là, moi.... Crying or Very sad

ps: les photos non publiées de la soirée, on pourrait les avoir qd même, nous? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 22:27

Je pense qu'on mettra toutes les photos sur notre (nouveau) site, en construction pour l'instant
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 23:18

que puis je dire apres ça????

ah oui sophie c'est qui sur ce forum???? non franchement...

moi les fauteuils je m'enfous....

terry est souriant...sa femme est plutôt souriante et assez comprehensible devant le desarroi de lulut et pas sophie!! a obtenir ce que la fan de base que je suis devenue l'espace de deux secondes...je n'en suis pas peu fiere, je suis comblée pour une nana dont l'anglais est rouillé...
bref on en viendrait si le temps ne nous etait pas si court et compter a discuter avec elle!!!
d'ailleurs la nana qui soit disant traduit mal ben elle m'a paru plutot sympa ben oui c'est un peu a elle que j'ai demandé si je pouvais avoir mon grigri!!!!!
je sais ça fait fayote mais j'ai envie de garder un bon souvenir de la soirée!!!
s'infiltrer cote vip puis s'asseoir entre berroyer et chantal lauby ben y'a pire...et en meme tps ça aussi je m'enfous!!!

j'aurais meme poussé le vice a faire dedicacer le livret a goof mais il etait overbooker!!!

lulut est p e fayote sur ce coup là...mouais...
lancer moi des tomates pourries si vous voulez...j'assume

la seule chose qui m'a gene c'est calvaire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOOF
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 11
Localisation : variable, en orbite
Date d'inscription : 15/01/2005

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Lun 28 Fév à 23:55

C'est bien si "Calvaire" dérange, c'est un peu sa vocation aussi. Le cinéma peut encore nous secouer et c'est tant mieux !!! Quand on ressort d'une telle projection, on a encore le film en soi, pas simplement des relents de pop corn…
Je retourne au prochain numéro, plein de boulot à abattre !
CG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shadow
Petit Jabberwocky


Nombre de messages : 13
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 0:08

oui, j'aime qd ça dérange, mais ça peut déranger et avoir un message fort, aller au delà du simple parti pris cinématographique....
je pense par exemple a freaks, un film... génialissime!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 11:31

lulut a écrit:


terry est souriant...sa femme est plutôt souriante et assez comprehensible devant le desarroi de lulut et pas sophie!! a obtenir ce que la fan de base que je suis devenue l'espace de deux secondes...
la seule chose qui m'a gene c'est calvaire....

T'as raison ç'est assez rare de voir un génie souriant!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   

Revenir en haut Aller en bas
 
MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» listes d'armées + petit compte rendu de la partie démo d'infinity
» Petit Compte Rendu de Visite de la Première Bourse Horlogère de Villeneuve d’Ascq
» Peter Pan's flight + compte rendu séjour
» compte rendu de la semaine
» Retrospective Monty Python sur Arte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: Général-
Sauter vers: