Safedreams

Forum consacré à Terry Gilliam
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:17

shadow a écrit:
oui, j'aime qd ça dérange, mais ça peut déranger et avoir un message fort, aller au delà du simple parti pris cinématographique....
je pense par exemple a freaks, un film... génialissime!

je lance un debat: le film doit il forcement avoir un ou des messages pour etre un bon film disons pas trop mediocre????
look at brazil, c'est toi qui y voit un message mais gilliam en donne t-il un???....plus qu'un autre.................?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:27

ex: kill bill???? ou alors faut que je le remate....ah tiens bonne idée...ça ne me derange point!!!

si kill bill vehicule un message............wow!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:48

bah moi je préfère quand le film parle de quelque chose de profond en plus du divertissement..par forcément des message engagé et politique mais aussi des moments de vérités sur l'homme etc ce qui n'est pas incompatible avec le divertissement...c'est la force des films de Gilliam qui en plus de divertir, nous parle de nous.

Kill bill par exemple, ne me parle pas du tout...je ne saurais l'expliquer..car pourtant j'adore ses trois premier films, surtout jackie brown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:51

Safedreams a écrit:
Kill bill par exemple, ne me parle pas du tout...je ne saurais l'expliquer..car pourtant j'adore ses trois premier films, surtout jackie brown.

Dans le cas de Tarantino je déteste ses premiers films et j'ai adoré Kill Bill!!
TArantino n'a rien à dire mais il le dit avec talent!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:58

ce que j'aime avec tarantino c'est qu'il ne ment pas sur la marchandise même si la promo prend des proportions qui nous échappent et nous agacent et bien on sait par avance à quoi s'attendre..........

tarantino s'en faire ds la comparaison qui serait fortuite et c'est ss ironie!!!
a fait l'erreur de faire "reservoir dogs" comme wells "citizen kane"....erreur heureuse pour nous....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 12:59

Je changerai le mot "message" en "propos". et pour moi, oui, un film doit parler de quelque chose, lorsque son unique vocation n'est pas de nous offrir un tour de montagne russe juste pour le plaisir (ce qui peut être aussi.
Au delà d'un message à délivrer au public, avoir un thème particulier et quelque chose de personnel à dire dessus, aide le scénariste à avancer dans son travail, à faire les choix qui appuieront au mieux le propos, ainsi que le réalisateur qui pourra déterminer sa mise en scène en fonction de ce qu'il veut dire, plutôt que de poser sa caméra juste là où l'explosion sera la plus impressionnante.
Avoir plusieurs degrés de compréhension, enrichi de toute façon le film.
Pour ce qui est de Tarantino, ça relève souvent de l’exercice de style comparable aux montagnes russes dont je parlai. Et là, c’est assez périlleux, ça peut être virtuose comme Kill Bill 1, ou frimeur (Pulp Fiction).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:02

Vintage a écrit:
Safedreams a écrit:
Kill bill par exemple, ne me parle pas du tout...je ne saurais l'expliquer..car pourtant j'adore ses trois premier films, surtout jackie brown.

Dans le cas de Tarantino je déteste ses premiers films et j'ai adoré Kill Bill!!
TArantino n'a rien à dire mais il le dit avec talent!!

Bah il n'a surtout rien a dire dans KB.. L'histoire d'une vengeance dont tout le monde a reconnu l'extrème faiblesse du scénario.

Je ne suis absolument pas du tout d'accord pour ses trois premiers films qui au contraire présentent des histoires que je trouve très originales.

Le hui clos et le casse manqué pour Réservoir dogs servi par de somptueux dialogues et des acteurs épatents nous tenant en haleine pendant tout.Ce film pourrait être une pièce de théatre. ce qui marque le génie du mec. j'ai revue plusieurs fois "The killer" dont s'inspire le film..et bien il s'en inspire seulement par certains coté mais ce n'est pas du copiage.. Ya bien une touche tarantino très très forte.

Le scénario et la narration très particulière de Pulp fiction avec des personnage truculents, des situations rocambolesques et des dialogues originaux et marrant font bien de ce film quelque chose d'unique.

Jackie Brown dépeint avec beaucoup de charme et de tendresse des personnages complétement a coté de leurs pompes..magistrale !

J'ai revu "la fureur de vaincre" de Bruce Lee hier et j'étais effaré..il ne s'en est pas seulement inspiré dans KB mais a tout pompé, les combats et même les plans.


Dernière édition par le Mar 1 Mar à 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:06

popescu a écrit:

Et là, c’est assez périlleux, ça peut être virtuose comme Kill Bill 1, ou frimeur (Pulp Fiction).

Je pense exactement le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:20

J'avais adoré Reservoir Dogs, détesté Pulp Fiction, l'impression de voir l'oeuvre d'un gamin à qui l'on dit "C'est formidable ce que tu fais, tu es un petit génie", et qui se dit par la suite "Cool, je suis un génie, je vais vous montrer à quel point". Résultat, je ne me suis pas amusé une minute, ça ne m'a pas fait rire, je reconnais qu'il y a des idées, mais je trouve ça too much et vain(à l'instar d'un sous tarantino comme Guy Ritchie). Et les dialogues "Tarantinesques"... Je déteste ça (une des raisons pour lesquels j'ai aimé Kill Bill 1 et pas le 2), je trouve que c'est du remplissage, du second degré de bas étage qui ne fait pas avancer l'histoire, et n'apporte rien aux personnages (décalage à trois francs, pour lequel meme ce tacheron de Ritchie s'avère aussi doué que son maitre). J'ai retrouvé confiance avec Jackie Brown (à ce jour, son meilleur film), et vraiment apprécié l'exercice de mise en scène de Kill Bill 1, car son absence de scénario plaçait le film dans une sorte de modestie (bien grand mot pour Tarantino) ne laissant place qu'à son amour de la mise en scène. Un peu d'Hitchcock, un peu de Manga, pas mal de Kung-fu. C'est certes vain, mais puisque la couleur est annoncée, ça peut etre jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:22

Safedreams a écrit:
[J'ai revu "la fureur de vaincre" de Bruce Lee hier et j'étais effaré..il ne s'en est pas seulement inspiré dans KB mais a tout pompé, les combats et même les plans.

Moi je n'y peut rien mais je ronfle devant Reservoir Dogs, Pulp Fiction et Jackie Brown...jamais je n'ai pu finir un de ces films.

Kill Bill c'est comme boire un bon demi quand il fait chaud, moi ça me déssoiffe. Qu'il est pompé sur les Bruce Lee je m'en fous, 90% des réalisateurs adaptent ou pompent et ils le font sans talent et prétendre être des créateurs (Gans est le plus nul là-dedans mais j'ai un conflit avec lui...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:31

Faché avec Gans? Il te doit du fric?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vintage
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 7298
Localisation : Dans la forêt lointaine...
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:43

popescu a écrit:
Faché avec Gans? Il te doit du fric?

Non avec un ami, nous avions réalisé un beau scénario sur la Bête du Gévaudan car je suis passionné depuis mon enfance par cette histoire.
Nous avons rencontré sur le terrain des acteurs (habitants, historiens), des spécialistes des loups....
Et puis ce haut fait historique est devenu tendance, canal + a acheté les droits et Stéfane Cabel a pondu ce scénario innomable et Gans a réalisé cet affreux naveton...une histoire vite a oublié pour moi...
pas assez fort contre le système...mais ce n'est que parti remise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 13:55

moi justement et la preuve en est que tous les gouts sont...ouais on l'aura compris!!

les dialogues tarantinesques c'est ce que je prefere, les situations en contrepoint de pair!!

ex parmis tant d'autres: samuel l jackson et travolta ds le bar où ils entament une conversation sur les cochons et leur propreté...tiens ça me fait rerepenser à calvaire....mouais passons sur le sujet epineux concernant le porc et toutes ses utilisations..."tout est """bon"""ds le porc...oui c'est discutable....

ces dialogues me font penser aux dialogues de audiard ou blier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:02

je crois que c'est gainsbourg qui disait "le cine est un art mineur"....
le cine se ment un peu a lui même, ça doit etre un divertissement aussi pas qu'une pseudo philo!!!

les cahiers du cine ont l'art de couper le poil de cul en quinze a la diff d'autres qui le leche!!!

bref à nous spectateur de nous elever au dessus de ça!!!
ce n'est pas parce qu'on n'a succomber à l'imagerie bessonnienne qu'on n'est irrecuperable!!!
il faut faire la part des choses............y'a du bon parce qu'il existe du moins bon.................
tiens je m'envais sur quels sont vos rea preferes..........

moi y'a des films qui me font franchement marre mais de là à y voir un message ou....à remplir par le terme que vous y voyez.....

je finirai en disant que gilliam a dit quelque chose de tres juste et un compliment pour nous tous" je considere le spectateur comme intelligent, je vais pas lui macher le travail ni le dorloter"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:09

Vintage a écrit:
popescu a écrit:
Faché avec Gans? Il te doit du fric?

Non avec un ami, nous avions réalisé un beau scénario sur la Bête du Gévaudan car je suis passionné depuis mon enfance par cette histoire.
Nous avons rencontré sur le terrain des acteurs (habitants, historiens), des spécialistes des loups....
Et puis ce haut fait historique est devenu tendance, canal + a acheté les droits et Stéfane Cabel a pondu ce scénario innomable et Gans a réalisé cet affreux naveton...une histoire vite a oublié pour moi...
pas assez fort contre le système...mais ce n'est que parti remise.

ça énerve, forcément. Il m'ait arrivé ce meme genre d'histoire, il y a plusieurs années, j'avais commencé une adaptation de "La classe de neige" de Carrière, abandonnée quand j'avais eu vent de celle de Miller. Mais contrairement à toi, en voyant le film, je me suis dit, il l'a très bien adapter, je n'aurai pas mieux fait. Donc pas faché avec Claude Miller, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:22

lulut a écrit:
je crois que c'est gainsbourg qui disait "le cine est un art mineur"....
le cine se ment un peu a lui même, ça doit etre un divertissement aussi pas qu'une pseudo philo!!!

Le cinéma, c'est ce qu'on en fait. Mais à la base, c'est vrai que c'est une chose batarde, hybride, entre l'art et le commercial (après tout, il n'a pas été inventé pour l'art)
Si je m'eclate comme un petit fou sur des betises en tout genre, j'aurai toujours tendance à placer au dessus un film qui contient quelque chose de personnel, quelque chose de courageux, fait avec ses couilles (et un peu son cerveau pour que ça puisse être regardable. Essayez de faire le point avec... d'accord je m'arrete), même s'il est moins bien foutu, moins bien joué. Comme dirait Renoir sur Orson Welles: "J'aime tant son travail que je l'apprécie, même quand il est mauvais car, en toute circonstance, il reste un artiste".
Ceci dit, on trouve des choses surprenantes dans ce qu'on appelle communément les américanneries. Il y a souvent un sous thème, peut être pas très bien traité, mais existant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:26

exact...................
un film que j'aime pour villerey notamment c'est "la soupe au chou" ça me fait marrer et ça fait appel à pas mal de chose dont la tolerance!!!
apres message ou pas....diff a dire...on y voit ce qu'on veut bien y voir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:38

popescu a écrit:
J'avais adoré Reservoir Dogs, détesté Pulp Fiction, l'impression de voir l'oeuvre d'un gamin à qui l'on dit "C'est formidable ce que tu fais, tu es un petit génie", et qui se dit par la suite "Cool, je suis un génie, je vais vous montrer à quel point". Résultat, je ne me suis pas amusé une minute, ça ne m'a pas fait rire, je reconnais qu'il y a des idées, mais je trouve ça too much et vain(à l'instar d'un sous tarantino comme Guy Ritchie). Et les dialogues "Tarantinesques"... Je déteste ça (une des raisons pour lesquels j'ai aimé Kill Bill 1 et pas le 2), je trouve que c'est du remplissage, du second degré de bas étage qui ne fait pas avancer l'histoire, et n'apporte rien aux personnages (décalage à trois francs, pour lequel meme ce tacheron de Ritchie s'avère aussi doué que son maitre). J'ai retrouvé confiance avec Jackie Brown (à ce jour, son meilleur film), et vraiment apprécié l'exercice de mise en scène de Kill Bill 1, car son absence de scénario plaçait le film dans une sorte de modestie (bien grand mot pour Tarantino) ne laissant place qu'à son amour de la mise en scène. Un peu d'Hitchcock, un peu de Manga, pas mal de Kung-fu. C'est certes vain, mais puisque la couleur est annoncée, ça peut etre jouissif.

Je trouve que Réservoir dogs est tout simple dans les plans, souvent très rapproché et au plus prêt des personnages... Avec une histoire simple et finalement ridicule, il réussi habilement et intelligement avec la narration en flash back (pour une fois subtil et sans couper le rythme) à construire un suspens halletant et un crescendo dans la tension dramatique dans lesquels se trouvent les protagonistes., jusqu'a la scène final d'anthologie (et très influencée par Woo)

Avec Pulp fiction, Tarantino franchi incontestablement un pallier énorme entre son premier film et son second avec déjà une mise en scène qui prend plus d'ampleur sans esbrouffe (pas comme dans KB).. il n'y a rien dans ce film de prétentieux, ni les dialogues et la longueur du film qui rebuteront plus d'un car oui, il n'ya pas d'histoire, il y en a plusieurs..ah oui!! C'est le concept des pulp !!! Des petites histoires... Celles ci, ont la judicieuse idée de s'entreméler avec ce qui n'avait que peu de rapport au début.

Je crois que ce qu'il ya de prétentieux et ce que l'on reproche à ce film, c'est son immense succés critique et public et surtout la "tarantino mania" (et tout ses pauvres émules dont tu parles) qui s'ensuit...acaparé par beaucoup de beaufs si bien que les cinéphiles les plus endurcis ont tendence à un peu jouer la chochotte avec. Comme une sorte de snobisme je trouve.

Tarantino voulant casser justement cette Tarantino mania de beaufs et de copieurs (dont il n'est pas responsable et il le déplore...), il fait volontairement tout le contraire avec le magnifique Jackie brown, dans un autre ton mais toujours dans le même genre, le polar...film qui n'a peu de succés, et qui, comme par hasard, ravie les cinéphiles les plus endurci...

Avec Kb, Tarantino, nous raconte al vengeance en plusieurs actes. bah, je n'y vois qu'un exercice de style prétexte, n'ont pas a mettre ses influences, il y'aurait eu alors du tarantino "sous influence" comme ses précédents films, mais ici il reprends scène par scène, les musiques, les plans, les costumes, les chorégraphies de ses films préférés, sans y ajouter ce qui avait fait sa patte personnelle (ou que trop peu), des personnages décalés, des dialogues triviaux etc...au lieu de ça, c'est une succession de mise ec scène "m'as tu vus", "tape à l'oeil", bourré de prétention ("regardez comme je suis une bon réal !!" nous dit il !!)..

J'ai pris quand même plaisir a voir ces KB mais rien de marquant pour moi...

Dire qu'on aime pas ses dialogues, c'est, selon moi, dire qu'on aime pas Tarantino.. C'est nier ce qui fait pratiquement sa seule originalité ou spécificité..

Enfin, je me suis égaré car ce n'était pas le sujet ici Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:52

Je détesterai Tarantino? Non, franchement, je ne pense pas. Ces dialogues ont peut-être fait sa renommé, c'est pour moi ce qu'il y a de pire dans ses films. Autant ouvrir RD sur des malfrats philosophant sur "Like a virgin" est assez frais, franchement marrant, et place le film d'emblée dans le décalage, autant les bandits parlant de hamburger ou le méchant de superman me parrait totalement superflu, pas drole, déjà-vu. Ce n'est pas ce que j'aime chez lui, mais j'aime tant d'autres choses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 14:54

popescu a écrit:
Je détesterai Tarantino? Non, franchement, je ne pense pas. Ces dialogues ont peut-être fait sa renommé, c'est pour moi ce qu'il y a de pire dans ses films. Autant ouvrir RD sur des malfrats philosophant sur "Like a virgin" est assez frais, franchement marrant, et place le film d'emblée dans le décalage, autant les bandits parlant de hamburger ou le méchant de superman me parrait totalement superflu, pas drole, déjà-vu. Ce n'est pas ce que j'aime chez lui, mais j'aime tant d'autres choses

Je ne vois pas la différence dans le ton et l'originalité entre le dialogue de "like a virgin" et celui des "hamburgers". Désolé, je comprend pas ton point de vue sur ce coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 15:13

Pas compliqué. D'abord il y a la découverte de quelque chose d'inédit, mais bon la surprise passe vite. Puis ça plasse le film d'emblée dans le décalage: Voix off sur les premiers titres: "Like a virgin parle d'un gars avec une grosse bite..." Et la découverte à l'ouverture de ces gars patibulaires qui partent sur le top 50 et les tubes de Madonna. Il commence le film avec un grand éclat de rire. Enfin, il place des indications sur ses personnages (qui peuvent être autant de fausses pistes et ménager des surprises): L'un pense à la grosse bite, l'autre à un gars sensible, celui qui ne dit rien, le vieux (expert en Madonna) qui s'est arrêté à Papa don't Preach, etc...
Le dialogue des hamburgers n'apporte rien: "Tu sais comment on appelle ça en europe?" "Non, sans déconner" On apprend juste que nos personnages bouffent du burger et fument des joints (informations primordiales?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Safedreams
Sait raconter de belles fables
avatar

Nombre de messages : 831
Localisation : Arles
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 15:44

bah cela montre exactement ce que tu as décris dans réservoir dogs.. A savoir un sacré décalage (le ton du film et de ses personnages) entre leurs dialogues complétement cons, marrants, triviaux et très futiles.. avec la fameuse devinette du Quatter pounder with cheese qui les rends immédiatement sympathique (montrant ainsi de la chaleur, de l'humanité) une conversation banale entre deux potes qui se retrouvent et..... la scéne qui suit, ou ils prennent leurs rôles de grands méchants loups et font un travail de tueurs sans pitié.. c'est un décalage encore une fois.

Comme tu le dis, c'est pas compliqué, non plus. c'est pareil. On apprend en plus que Vincent revient de Holland après une absence... Via le "dialogue du pilote", on introduit le personnage Mia.. Le "dialogue du massage" introduit le personnage flippant de Marcellus Wallace..il n'y a donc rien d'inutile dans cette longue scène de dialogue. Cela confère même une sorte de "mythologie" aux personnages qui vont ensuite apparaitre.. On en parle sans les connaitre... Leur réputation les précéde..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 15:54

Il y a longtemps que je ne l'ai pas vu (une fois au ciné), mais d'après mes souvenirs, le décalage est déjà annoncé dans la première scène du restaurant, d'ou la redite. De plus le fait qu'il revienne d'un long voyage n'est il pas énnoncé ailleurs dans le film (c'est une vraie question, je ne m'en souviens pas)
Pour ce qui est des autres dialogues, plus aucun souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lulut
Amateur de mescaline
avatar

Nombre de messages : 787
Age : 40
Localisation : alsace
Date d'inscription : 21/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 16:02

no comment..............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popescu
Floodeur ! Bouhh la honte !!!
avatar

Nombre de messages : 4534
Age : 42
Date d'inscription : 20/11/2004

MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   Mar 1 Mar à 16:09

Tu te moque de ma mauvaise mémoire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif   

Revenir en haut Aller en bas
 
MONTY PYTHON PARTY petit compte-rendu subjectif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» listes d'armées + petit compte rendu de la partie démo d'infinity
» Petit Compte Rendu de Visite de la Première Bourse Horlogère de Villeneuve d’Ascq
» Peter Pan's flight + compte rendu séjour
» compte rendu de la semaine
» Retrospective Monty Python sur Arte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safedreams :: Catégorie à modifier... :: Général-
Sauter vers: